Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les agriculteurs installés dans le Parc National des Cévennes invités à développer les prairies naturelles

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Florac-Trois-Rivières

Le projet est porté par le Parc National des Cévennes. Un premier essai a été réalisé en 2020 par un agriculteur sur le Mont Lozère. Dix autres agriculteurs se sont portés volontaires cette année pour implanter ces prairies naturelles sur leurs parcelles.

Une prairie naturelle
Une prairie naturelle - Julien Buchert

Pour faire face au changement climatique, le Parc National des Cévennes propose aux agriculteurs volontaires installés sur son territoire d'implanter des prairies naturelles sur certaines de leurs parcelles. Contrairement aux prairies temporaires, appréciées pour leur productivité, ces prairies naturelles nécessitent moins de travail et demandent moins de semences. Elles peuvent abriter plus d'une centaine de plantes et produire du foin durablement. Ce sont à ce titre, de véritables réservoirs de biodiversité.

Elles sont également plus résistantes aux aléas climatiques. Pour mieux les connaître et les multiplier, le Parc National lance ce printemps un programme de récolte et d'implantation de prairies naturelles avec l'aide d'un stagiaire en dernière année d'agronomie. 

Dix agriculteurs volontaires

Dix agriculteurs se sont montrés intéressés par cette démarche. Ils ont choisi une "prairie source" avec une grande biodiversité et une bonne productivité. Un inventaire de la flore y est réalisé pour connaître les espèces qui seront récoltées. Une "parcelle receveuse" est ensuite identifiée, avec les mêmes caractéristiques pour recevoir les semences de la "prairie source".

Un suivi est prévu au cours des deux premières années pour observer les résultats obtenus. Cette démarche doit permettre aux exploitants d’obtenir une flore qui répond à leurs objectifs. Le choix des parcelles et des itinéraires techniques sera également adapté à chaque exploitation.

 L'autre objectif, c'est de constituer une "boîte à outils" accessible à tous, basée sur des retours d’expérience documentés. Tous les agriculteurs intéressés par cette expérimentation peuvent contacter Lise Merlin au 06.16.59.05.86 ou par mail : lise.merlin@cevennes-parcnational.fr. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess