Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les bienfaits du confinement sur notre environnement en Occitanie

-
Par , France Bleu Occitanie

On s'en doutait un peu, c'est confirmé : la qualité de l'air s'améliore depuis le début du confinement. Atmo, l'observatoire régional de l'air en Occitanie publie ce mercredi son rapport à ce sujet, suite à la mise en place des mesures pour lutter contre l'épidémie du coronavirus.

D’après FNE Midi-Pyrénées, des hérissons ont été aperçus à Rangueil depuis le début du confinement (photo d’illustration)
D’après FNE Midi-Pyrénées, des hérissons ont été aperçus à Rangueil depuis le début du confinement (photo d’illustration) © Maxppp - Peter Corns

Nos voitures restent garées, nos poumons les remercient. Le dioxyde d'azote a particulièrement baissé depuis le début du confinement, d’après les conclusions d'Atmo Occitanie. L'observatoire régional de l'air dans notre région publie ce mardi son rapport sur les conséquences du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, sur la qualité de l'air.

"À proximité du trafic routier, on observe une diminution des concentrations de dioxyde d'azote à partir de la mise en place des premières mesures de confinement mardi. Cette diminution se poursuit au cours de la semaine avec une baisse de 70% des concentrations de dioxyde d'azote le week-end", précise le communiqué d'Atmo Occitanie.

"Il n'y a pas plus d'oiseaux mais on fait plus attention à eux"

On respire mieux et on a l'impression de voir plus de mésanges, de moineaux et de merles autour de nous. Ce sont les effets du confinement et du printemps. Marjorie Poitevin est responsable de programme à la Ligue de Protection des Oiseaux et animatrice de l’observatoire des oiseaux des jardins. 

Selon elle, "il n’y a pas plus d’oiseaux mais on fait plus attention à eux depuis le début du confinement. [...] _De plus, on est en début de période de reproduction donc les oiseaux sont de plus en plus actifs et de plus en plus bruyants, ils chantent beaucoup pour marquer leur territoire et trouver des partenaires_. Et en ville, on les entend plus parce qu'il y a moins de circulation."

Marjorie Poitevin de la LPO

Jean Olivier, France Nature Environnement en Midi-Pyrénées.

L’observatoire des oiseaux des jardins a reçu 50.000 nouvelles données depuis vendredi dernier, cinq fois plus qu’avant le confinement. Les oiseaux ne sont pas les seuls à profiter de notre absence. Le directeur de France Nature Environnement en Midi-Pyrénées, Jean Olivier raconte : "Les gens voient beaucoup plus de hérissons. Et puis, autre exemple, _un de nos bénévoles a vu un lièvre sur un parking de supermarché dans l’agglomération toulousaine_. C'est clairement lié au confinement."

France Nature Environnement rappelle qu'il existe beaucoup d'outils de sciences participatives comme l’Observatoire des vers luisants ou encore l'Opération papillons. Par ailleurs, FNE conseille d'éviter de vouloir tout contrôler dans son jardin et de ne pas abuser de la tondeuse à gazon si on veut y préserver la biodiversité.

Dominique Tilak, directrice d'Atmo Occitanie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu