Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les dauphins de la Manche contaminés par les perturbateurs endocriniens et le mercure

Une étude montre un taux très élevé de perturbateurs endocriniens dans la peau des dauphins qui vivent entre la pointe du Cotentin et la côte bretonne.

400 dauphins nageraient entre la pointe du Cotentin et la côte bretonne.
400 dauphins nageraient entre la pointe du Cotentin et la côte bretonne. © Maxppp - PhotoPQR

Plus d'une trentaine d'années après leur interdiction en Europe, on trouve encore des PCB dans la graisse des dauphins qui vivent dans la mer de la Manche. Une étude publiée dans la revue Scientific Reports vient confirmer des résultats publiés en 2016.

Des perturbateurs pourtant interdits dans les années 1980

Une équipe de scientifiques belges et français a réalisé des prélèvements sur 82 des 400 grands dauphins vivant dans le golfe normano-breton, entre la pointe du Cotentin et Saint-Malo. Les résultats montrent des taux très élevés de perturbateurs endocriniens dans la graisse des cétacés. Jusque dans les années 1980, ces perturbateurs se trouvaient dans les vernis ou les encres d'imprimerie.

Du mercure a également été détecté dans la peau des spécimens analysés. Les taux sont d'ailleurs proches de ceux mesurés chez les grands dauphins de Méditerranée et des côtes de la Floride. En conclusion de cette étude, les scientifiques préconisent de faire du golfe normano-breton une zone protégée pour assurer la survie d'un des plus importants groupes de grands dauphins des eaux européennes.

Choix de la station

France Bleu