Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les ébats sexuels dans les dunes abîment la nature et peuvent coûter cher

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Avec l'été, le site de rencontres du Grand Travers à la Grande-Motte a une affluence importante. Un vrai problème pour ce site écologique remarquable.

Un incendie s'est déclaré sur le lieu de rencontres le 13 juillet. Les enquêteurs soupçonnent un mégot mal éteint
Un incendie s'est déclaré sur le lieu de rencontres le 13 juillet. Les enquêteurs soupçonnent un mégot mal éteint © Radio France - Claire Moutarde

"C'est un site qu'on gère depuis douze ans, c'est notre bébé dont prend soin chaque jour, alors lorsque l'on voit qu'il est dégradé, c'est dur." Jonathan Fuster veille au site du Grand Travers comme le lait sur le feu. Trois hectares de pinède, situés à proximité de la plage de l'autre côté de la route, qui abritent une biodiversité remarquable sur le littoral, "une faune et une flore riches et protégées, des orchidées, des mares temporaires avec des amphibiens, des grenouilles et des libellules très rares qu'on essaie de protéger.

Un lieu de rencontres sexuelles en plein cœur d'une zone protégée Natura 2000

Une zone protégée qui est aussi un site de rencontres sexuelles bien connu dans toute la France. "C'est un site qui est très fréquenté depuis des années, les gens ont pris l'habitude, on peut rencontrer entre 30 et 50 personnes par heure pendant la période estivale. Même pendant le confinement, il y avait du monde chaque jour." Jonathan Fuster est garde du littoral et il patrouille toute l'année sur les sites gérés par la Communauté d'Agglomération du Pays de l'Or, cinq jours sur sept et tous les weekends du 15 avril au 15 septembre. Son travail consiste entre autres à parcourir la zone de rencontres pour dire aux gens de quitter les lieux, voire de dresser une amende, 135 euros pour dérangement d'espèces protégées, sorties de sentiers, utilisation de véhicules à moteurs ou dépôts de déchets. 

Jonathan Fuster, garde du littoral, patrouille chaque jour sur le site de rencontres

Le piétinement des dunes est le problème principal avec les déchets

Des déchets qui sont nombreux sur cette zone, mouchoirs usagés, préservatifs, sacs plastiques mais aussi mégots de cigarettes. "Moi, ça ne me dérange pas que les gens fassent leurs petites affaires mais ça crée une vraie pollution sur le site. Le piétinement abîme l'espace naturel, les poubelles dégradent et il y a un risque d'incendie avec les cigarettes". Il a d'ailleurs été établi que l'incendie du 13 juillet à la Grande-Motte était parti précisément de cette zone. 

Des sacs plastiques sont accrochés aux arbres comme de poubelles improvisées. Une bonne intention sans doute mais cela pose également un problème à Jonathan Fuster qui explique que les déchets attirent les déchets "on voit des gens en voiture laisser leurs déchets à côté, ils se disent que quelqu'un va ramasser."

La brigade du littoral de l'Agglomération du Pays de l'Or patrouille chaque jour, y compris le weekend sur le site

Une activité qui n'est pas compatible avec les enjeux du site selon l'agent qui travaille sur un arrêté municipal pour réguler ce site de rencontres mais pas seulement. Les patrouilles visent également les balades à cheval qui passent par ces dunes pour rejoindre la plage et les promeneurs mal informés. Une piste cavalière va d'ailleurs être déterminée précisément sur les sentiers où il y a très peu d'enjeux écologiques. En tant que garde du littoral, Jonathan Fuster est assermenté par le conservatoire du littoral et peut à ce titre dresser des amendes.

Jonathan Fuster, garde du littoral, estime que les rencontres sexuelles ne sont pas compatibles avec le site

Des déchets jonchent le sol sur le site du grand travers à la Grande -Motte
Des déchets jonchent le sol sur le site du grand travers à la Grande -Motte © Radio France - Claire Moutarde

Pourtant, c'est une question épineuse qui ne met pas tout le monde d'accord. Christian Jean Jean, maire de Palavas-les-flots et l'élu en charge de l'environnement à la Communauté d'Agglomération du Pays de l'Or, estime que la plage est un lieu de liberté. "Ces rencontres posent des problèmes environnementaux pour les dunes mais c'est aussi un espace de liberté (...) c'est l'être humain, c'est l'amour (...) et Dieu sait qu'il y a des gens amoureux dans le coin. Il ne faut pas s'étonner que dans les dunes, de temps en temps, il se passe certaines choses. Ça fait partie du bonheur pour certains. Je ne veux pas être moralisateur."

Christian Jean Jean, maire de Palavas-les-flots, et élu chargé de l'environnement à la communauté d'Agglomération du Pays de l'Or

Un débat philosophique sur la morale vite tranché par les gendarmes de l'Hérault qui sont vigilants à ces types de lieu de rencontres mais pour d'autres raisons. C'est l'exhibition sexuelle qui est visée même si très peu de personnes ont été véritablement verbalisées, aucun depuis le début de l'été. Les forces de l'ordre mettent l'accent sur la prévention et la peur de la sanction théorique. "Le fait de s'exhiber sexuellement à la vue d'autrui dans un lieu accessible au regard du public est un délit puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende, que ce soit sur la plage, dans une voiture ou sur le balcon d'un appartement", explique Johanna Di Pietro, chef d'escadron de la gendarmerie de l'Hérault.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess