Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des maisons dans le Haut Vaucluse touchées par le séisme en Drôme-Ardèche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Plus de 10 jours après le séisme, des dégâts apparaissent sur de nombreuses maisons du Haut Vaucluse. Six communes ont déjà déposé un dossier en préfecture pour une reconnaissance d'état de catastrophe naturelle. D'autres vont suivre dans les prochains jours.

Les maisons qui bordent la Meyne ont été particulièrement touchées.
Les maisons qui bordent la Meyne ont été particulièrement touchées. © Radio France - Sarah Nedjar

Orange, France

Le séisme du 11 novembre dernier, de magnitude 5,4 qui a frappé violemment la Drôme et l'Ardèche, a eu des conséquences en Vaucluse. Six communes du Haut Vaucluse demandent la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle au Préfet, pour permettre l'indemnisation systématique des victimes de dommages provoqués par un séisme. Il s'agit de Bédarrides, Bollène, Valréas, Piolenc, Saint Roman de Malegarde et Grillon. D'autres communes devraient les suivre. 

A Orange, la mairie a déjà reçu 15 dossiers de déclaration de sinistres. Le maire doit les déposer en préfecture lundi 25 novembre. Les vibrations se sont ressenties jusque dans le Vaucluse. Les habitants remarquent aujourd'hui des fissures, des briques fendues, et des carreaux de carrelage cassés au sol. Ces dégâts, pourtant gênants, n'ont pas sauté aux yeux des habitants au lendemain du séisme. "On a eu tellement peur quand la terre a tremblé... on s'est senti comme malade. Alors évidemment, après ça, je n'ai pas pensé de suite à faire l'état des lieux !" s'amuse Catherine, qui habite la rue du Noble, à Orange. Jacques Bompard, invite désormais chaque habitant à déclarer les anomalies. "On nous a déjà déclaré trois ballons d'eau chaude décrochés des murs" précise le maire.

A Lapalud, 10 foyers ont déposé un dossier pour déclarer des dégâts. Six dossiers ont aussi été apportés en Mairie de Mondragon.

Suite au séisme, le bureau central sismologique français a diligenté une enquête sur la perception du séisme auprès de 94 communes du Vaucluse. A cette heure, les résultats de cette enquête ne sont pas connus.

Le cadre de la porte de Catherine est s'est déformé après la secousse - Radio France
Le cadre de la porte de Catherine est s'est déformé après la secousse © Radio France -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu