Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour vous débarrasser des nids de guêpes, n'appelez pas le 18

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les guêpes sont omniprésentes dans nos jardins cette année. Elles apprécient cet été caniculaire. Dans le Bas-Rhin, pour déloger les nids, les pompiers font payer leurs interventions. Leurs collègues du Haut-Rhin renvoient les particuliers directement vers des entreprises spécialisées.

Les pompiers réservent leur intervention aux situations délicates
Les pompiers réservent leur intervention aux situations délicates © Maxppp - Celik ERKUL

Il est difficile de pique-niquer sans qu'elles viennent inspecter notre salade composée. Les guêpes sont très nombreuses cet été en Alsace. Elles ne présentent pas de danger sauf en cas de piqûre ou d'allergie.

Pour se débarrasser d'un nid trop proche, les particuliers s'adressent notamment aux pompiers. Or les soldats du feu préfèrent se consacrer à leurs missions de secours. Ils incitent le public à faire appel à des entreprises au lieu de monopoliser le 18.

Il faut privilégier le recours aux sociétés spécialisées

Dans le Haut-Rhin, le SDIS, le Service d'incendie et de secours, conseille aux privés de se tourner vers les entreprises spécialisées. Les soldats du feu préfèrent préserver leurs moyens pour des missions essentielles. Ils se déplacent seulement quand la colonie de guêpes menace des personnes vulnérables, comme les résidents d'un EHPAD, établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes.

Du 1er juin au 25 août 2020, le Centre de traitement de l’alerte du SDIS du Haut-Rhin a reçu près de 3.150 appels pour nids de guêpes ou frelons. Il a choisi de déclencher les secours pour une cinquantaine de cas urgents.

Pour la même période, l’an passé, le SDIS 68 avait traité 745 appels, dont une dizaine de cas urgents.

Par ailleurs, les corps communaux ou intercommunaux, nombreux dans le Haut-Rhin, interviennent parfois pour détruire des nids, selon les stratégies en place localement.

Multiplication des appels dans le Bas-Rhin aussi

Dans le Bas-Rhin, le SDIS encourage également les particuliers à s'adresser à des professionnels pour éliminer un nid de guêpes ou de frelons. par ailleurs, les pompiers facturent maintenant leurs sorties 51 à 81 euros, selon le matériel nécessaire pour enlever le nid. 

En juillet, ils ont effectué 3.000 prestations. 3.000 en moins d'un moins déjà en août, contre 744 en juin 2020. Certains jours, les pompiers ont dû assurer 300 prestations en une seule journée.

Cohabiter avec la guêpe, c'est plus écolo

Les guêpes sont particulièrement nombreuses cet été car elles aiment la chaleur. L'hiver doux n'a pas permis la destruction des essaims. Le froid détruit habituellement une partie des colonies.

N'oublions pas que la guêpe reste un hyménoptère utile. Elle s'attaque à des insectes nuisibles comme les moustiques. Elle se nourrit aussi de mouches. Comme l'abeille, elle pollinise les cultures et les jardins. 

Pour déloger un essaim d'abeilles, il faut contacter un apiculteur. Les sapeurs-pompiers n’interviennent pas, il s'agit d'une espèce protégée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess