Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les images chocs de Greenpeace pour "saluer" la fin du débat public sur la gestion des déchets nucléaires

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

L'ONG anti-nucléaire Greenpeace vient de publier aujourd'hui une vidéo composée d'images tournées au-dessus de sites nucléaires français abritant des déchets. Une séquence concerne l'usine Orano de la Hague.

Capture d'image
Capture d'image - Greenpeace France

C'est ce mercredi 25 septembre que prend fin le débat public sur la gestion des matières et déchets radioactifs en France, après quatre mois de réunions publiques dans tout le pays. L'ONG Greenpeace a pris part à sa manière à ce grand débat en alertant sur l'impact de ces déchets dans notre environnement. C'est dans ce cadre que le Rainbow Warrior est venu faire le tour de la Hague à la mi-août, c'est dans ce même cadre, qu'une vidéo exclusive a été publiée ce mardi. Elle dénonce la présence accrue de déchets nucléaires sur le territoire français, et pointe notamment du doigt "les quelques 10 000 tonnes de combustibles usés" qui y sont entreposées.

Ces images sont cachées au public par une industrie qui n'assume pas ses déchets et prétend qu'ils vont disparaître comme par magie.

Dans un communiqué Greenpeace indique que "tournées à l’aide de drones survolant des sites abritant des déchets nucléaires, _ces images révèlent ce que l’industrie nucléaire ne montre jamais : une empreinte écologique colossale laissée aux générations futures_". Pour le Manchois Yannick Rousselet, chargé de campagne sur les questions nucléaires pour Greenpeace France, “ces images sont cachées au public par une industrie qui n’assume pas ses déchets et prétend qu’ils vont disparaître comme par magie. En se dérobant derrière un discours ultra-technique, les représentants de la filière confisquent le débat et passent à côté de l’essentiel". 

Pour une sortie planifiée du nucléaire

Au terme du débat public, Greenpeace réaffirme son opposition au projet d'enfouissement profond Cigéo prévu à Bure, demande l'arrêt du retraitement du combustible usé et la fin des transports nucléaires liés à ce retraitement. A terme, l'ONG demande la planification de la sortie du nucléaire. 

Choix de la station

France Bleu