Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

L'alerte à la pollution de l'air levée dans le Bas-Rhin ce dimanche

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

L'alerte aux particules fines, en vigueur samedi, a été levée ce dimanche 26 janvier dans le Bas-Rhin. A l'origine de cette pollution, les émanations des appareils de chauffage et la circulation routière. Les tarifs incitatifs restent cependant en place ce dimanche dans les transports en commun.

En hiver, à Strasbourg, la pollution est provoquée à la fois par les installations de chauffage et la circulation routière
En hiver, à Strasbourg, la pollution est provoquée à la fois par les installations de chauffage et la circulation routière © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

L'alerte aux particules fines déclenchée ce samedi 25 janvier a été levée dans le Bas-Rhin pour ce dimanche. Les forfaits journaliers instaurés ce weekend sur le réseau 67 et sur le réseau de la CTS ont été maintenus pour la journée de dimanche.

Ainsi, la CTS, la Compagnie des transports strasbourgeois, affiche un forfait journalier à 1,80 euros, pour circuler en bus et en tram. Les stations Vélhop proposent des deux roues en location à la journée pour trois euros.

Tout le Bas-Rhin accessible pour 2,50 €

Les cars du réseau 67, qui sillonnent les routes du Bas-Rhin, sont eux toujours accessibles à un tarif spécial "pollution de l'air", en l'occurrence 2,50 euros l'aller-retour ce dimanche.  

Il faut éviter les sports de plein air en période de pollution

Durant l'alerte, les personnes sensibles à la pollution atmosphérique, comme les personnes âgées, les jeunes enfants, les femmes enceintes ou les personnes qui souffrent de troubles cardiaques ou respiratoires, étaient invitées à la prudence. 

ATMO Grand Est évoquait ce samedi un épisode de pollution "de type combustion", avec une concentration en particules fines, en PM10 "majoritairement d’origine carbonée (issues de combustion de chauffage et/ou de moteurs de véhicules). Il se peut que cet épisode soit également influencé par des poussières sahariennes."

L'évolution de la météo, avec l'arrivée progressive d'une perturbation par l'ouest, a fait baisser les concentrations en particules présentes dans l'atmosphère ce dimanche, ce qui a permis à la préfecture de lever l'alerte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu