Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les poubelles commencent à déborder à Brest après une semaine de grève des éboueurs

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Cela fait une semaine que les poubelles n'ont pas été ramassées dans Brest Métropole : la quasi totalité des agents est en grève. Dans les rues, certains ont laissé leurs bacs sortis, malgré les recommandations de la mairie.

Les poubelles commencent à déborder dans le centre-ville
Les poubelles commencent à déborder dans le centre-ville © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Des bacs remplis de sacs poubelle, alignés dans les rues du centre-ville de Brest : depuis une semaine, pas un camion de ramassage n'est sorti du centre technique de la métropole où les éboueurs sont en grève. L'effet du mouvement social commence donc à se voir dans les huit communes de la métropole. 

Des poubelles qui restent dehors

Malgré les recommandations de la mairie qui invite chacun à garder dans la mesure du possible ses déchets chez soi, sur le balcon ou dans le jardin par exemple, de nombreux bacs n'ont pas bougé des trottoirs depuis une semaine. Il faut dire que tout le monde n'est pas au courant : "Il n'y a pas eu beaucoup de communication je trouve", estime un habitant de Brest. "Je n'avais même pas remarqué qu'il y avait une grève", lance un autre qui vit en immeuble.

Seuls quelques-uns ont pris le parti de suivre les consignes de la ville. "Le syndic nous a dit de tout laisser dans le local poubelle, ça commence à s'entasser, on n'a plus de place pour les vélos", reconnait Magalie. "Je ne préfère pas sortir ma poubelle car je suis sur un boulevard très passant", ajoute Marie. "J'aurais peur qu'il y ait un accident avec le vent qu'il y a". Dans la rue de Soizic, la tempête Atiyah a déjà fait des siennes : "Il y a des trucs qui volent partout, des poubelles renversées... On a ramassé les sacs hier soir car c'était assez bordélique".

Limiter ses déchets

Certains riverains comme Nathalie font attention à la liste de courses depuis une semaine. "On limite au maximum nos déchets, même dans les achats pour ne rien acheter de volumineux", explique-t-elle. "Et on mange tout, il n'y a aucun reste !". Lauriane a aussi redoublé de vigilance : "Je fais attention à nos déchets, j'essaie d'acheter moins de choses avec des emballages plastiques puisque même le tri sélectif n'est pas ramassé".

Certains commerçants ont même pris le parti de diminuer leurs commandes de nourriture. "Avec les grèves, on a moins de monde, alors si en plus on n'a pas de poubelles où mettre ça", souffle un restaurateur. Une technique qui a ses limites. Il a dû faire appel, comme plusieurs autre cafés et restaurants, à une entreprise privée pour ramasser ses poubelles.

Nouvelle réunion avec les élus

Une nouvelle réunion entre les grévistes et leur direction, ainsi que les élus de Brest Métropole concernés, doit avoir lieu ce mercredi à 8h30. Il y a en a déjà eu deux les semaines passées, sans qu'une issue au conflit social soit trouvée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu