Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les sangliers ravagent des terrains de football dans le Haut-Rhin

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Depuis plusieurs semaines, de nombreux dégâts de sangliers sont enregistrés dans le Haut-Rhin. Ils s'attaquent aux prairies, mais aussi aux terrains de football. A cause de la sécheresse, ils descendent dans les plaines, pour y trouver de la nourriture, des vers, principalement.

Le terrain de football de Saint-Hippolyte après le passage des sangliers
Le terrain de football de Saint-Hippolyte après le passage des sangliers © Radio France - Guillaume Chhum

Le problème est récurrent dans le Haut-Rhin et depuis plusieurs semaines, les sangliers provoquent de nouveau des dégâts dans les cultures et les prairies. Ils ravagent aussi les terrains de football. 

Dès les premières pluies, ils se ruent vers les terrains qui sont humides, pour aller chercher des vers et se nourrir.  A Saint-Hippolyte, dans le vignoble alsacien, il y a plus d'une semaine, les sangliers ont senti que le terrain venait d'être arrosé et ils ont retourné une grosse partie de la terre et se nourrir de vers. 

Terrain de football impraticable pour au moins un mois 

Après ce passage des sangliers, les responsables du club de football local doivent remettre tout en place, mais le terrain est impraticable, pour plus d'un mois. Les sangliers ne se sont pas arrêtés là, ils sont aussi passés du côté des terrains de jeux. 

"Nous avons renforcé les clôtures, mais les sangliers, ça défonce tout !", déplore le maire de Saint-Hippolyte, Claude Huber. Depuis les épisodes de sécheresse, les sangliers sont affamés dans les forêts et viennent se nourrir dans les plaines. Claude Huber, vigneron aussi dans sa commune,  a constaté aussi des dégâts dans ses vignes, les sangliers se nourrissent aussi de raisin. 

Les chasseurs vont organiser des battues 

Face à ce phénomène de dégâts et de prolifération, les chasseurs sont appelés à la rescousse. Ils vont organiser des battues ces prochains jours. Ce phénomène concerne tout le département. Mais les sangliers sont de plus en plus présents et prolifèrent. Dans le Haut-Rhin, 12.500 sangliers ont été tués il y a deux ans, 16.000 l'an dernier. 

Leur nombre devrait encore augmenter en 2020, avec le confinement et l'interdiction de sortir pour les chasseurs. " 40% du territoire n'a pas été occupé par les chasseurs pendant le confinement. Le nombre de sangliers devrait-être encore plus important cette année, " regrette Gilles Kaszuk, le président de la fédération des chasseurs du Haut-Rhin. 

En attendant, pour se prémunir des dégâts, les clôtures très solides restent les moyens les plus efficaces. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess