Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les syndicats de traitement des déchets de la Dordogne et de la Corrèze ont décidé de coopérer

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Limousin

Les syndicats de traitement des déchets de la Dordogne et de la Corrèze testent depuis peu une nouvelle coopération. La Corrèze qui ne dispose pas de centre de tri, envoie une partie de ses sacs jaunes en Dordogne. En contrepartie, le Périgord incinère une partie de ses sacs noirs à Brive.

Cette coopération entre les deux départements pourrait être étendue
Cette coopération entre les deux départements pourrait être étendue © Radio France - Jean-François Fernandez

"C'est une opération gagnant-gagnant" se félicitent les présidents des syndicats de traitement des déchets de la Dordogne et de la Corrèze. Depuis trois semaines maintenant, les deux départements s'échangent sacs jaunes et noirs dans le cadre d'une convention signée ce mardi 7 janvier. 

Pas de centre de tri en Corrèze

Cette opération est partie d'un constat simple. La Corrèze ne dispose pas de centre de tri pour les poubelles jaunes. "Parce que les quantités de Corrèze sont insuffisantes et qu'avoir un centre autonome ne serait pas raisonnable, explique Marc Chatel, le président du Syndicat de transport et de traitement des ordures ménagères de la Corrèze. Donc une partie des déchets est triée dans le Lot, et une partie va être triée maintenant en Dordogne qui est beaucoup plus près. Et en contrepartie, comme avec le Lot, les camions qui transportent les poubelles jaunes reviennent avec des poubelles noires qui elles sont incinérées à Brive".

La convention entre les deux départements a été signée ce mardi 7 janvier. De gauche à droite, Francis Colbac président du SMD3, Marc Chatel président du SYTTOM19 et François Roussel, vice-président du SMD3
La convention entre les deux départements a été signée ce mardi 7 janvier. De gauche à droite, Francis Colbac président du SMD3, Marc Chatel président du SYTTOM19 et François Roussel, vice-président du SMD3 © Radio France - Emmanuel Claverie

Et aucun incinérateur en Dordogne

De son côté, la Dordogne possède bien deux centres de tri mais pas d'incinérateur de déchets. 3 000 à 4 000 tonnes de sacs noirs périgourdins quitteront donc le Périgord pour être incinérés à Brive, où la chaleur produite alimente le réseau de chauffage de la ville. Et dans le sens inverse les camions rapporteront au centre de tri de Marcillac-Saint-Quentin 2 000 tonnes de sacs jaunes corréziens. "C'est très fonctionnel et très rationnel" se réjouit Francis Colbac. Le président du SMD3, le Syndicat des déchets de la Dordogne, estime qu'il s'agit d'une première étape, avant pourquoi pas un développement de cette coopération. D'autant que le département doit absolument trouver un moyen de réduire son volume de sacs noirs. "Il faut savoir que la TGAP, la taxe d'Etat sur les déchets est actuellement de 16 euros la tonne et va passer en 2025 à 65 euros explique-t-il. Si l'on ne diminue pas de façon radicale le poids des sacs noirs, la situation va devenir  insupportable fiscalement pour les citoyens".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu