Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les températures plutôt douces en Bretagne perturbent la production de légumes

-
Par , France Bleu Armorique

Depuis plusieurs semaines, les températures en Bretagne sont relativement douces. Un plaisir pour les habitants mais un peu moins pour les producteurs de fruits et légumes. En Ille-et-Vilaine, la ferme bio "Carotte et feijoa" tente de sauver sa production.

Cet agriculteur a fait un pari fou en 2011, celui de planter des agrumes en Bretagne. Finalement, avec les températures qui augmentent, ça marche.
Cet agriculteur a fait un pari fou en 2011, celui de planter des agrumes en Bretagne. Finalement, avec les températures qui augmentent, ça marche. © Radio France - Nina Valette

Sous les serres de légumes bio de Thomas Jagu, la température est bien trop élevée depuis quelques semaines. Résultat, sur ces parcelles de Venden au sud de Fougères (Ille-et-Vilaine), les pertes sont importantes. L'agriculteur envisage de produire des légumes et des fruits qui poussent généralement dans le sud de la France.

Tout va trop vite

Au milieu de sa serre, le maraîcher breton essaie de garder le sourire. Pourtant, il sait que cet hiver, les pertes vont être importantes. "Devant nous les choux chinois ce mettent a fleurir dès qu'il fait trop chaud. Ils se croient au printemps, et ils veulent se reproduire. Ça compromet la récolte toute entière. On doit les récolter quand ils sont bien trapus et là ils sont en train de monter a graine", raconte l’agriculteur. 

Pour lui, c'est l'exemple même d'un dérèglement climatique puisque l'été, il doit également travailler avec des températures plus élevées. Une augmentation qui complique la production de ses tomates. "Dans le sud de la France, les collègues "blanchissent" les serres pour limiter la chaleur. Ce n'est pas quelque chose de courant en Bretagne, sauf qu'il fait de plus en plus chaud chez nous aussi. Ça devient compliqué."

Pour ce maraîcher, la seule solution est de prendre en compte ce dérèglement, mais ce n'est pas toujours simple d'anticiper. "Je regarde aussi les variétés qui sont plus adaptées au sud de la France, ou alors je décale mes propres cultures de deux semaines. Comme il n'y a plus vraiment de froid ça peut marcher". 

Le problème de cette nouvelle organisation, c'est qu'elle n'arrange pas forcement les affaires du bretillien. "Il y a un moment de culture pour chaque légume, donc on prévoit les graines pour la suivante. Le problème est que si l'on sème comme d'habitude, et que la culture d'avant a pris beaucoup d'avance, et qu'on la récolte plus tôt, ça laisse un trou dans la serre."

Les choux chinois de cette ferme subissent de plein fouet la présence des pucerons cet hiver - Radio France
Les choux chinois de cette ferme subissent de plein fouet la présence des pucerons cet hiver © Radio France - Nina Valette

Ces chaleurs perturbent également le cycle des pucerons qui se plaisent très bien quand il fait doux. "On voit des pucerons dans les feuilles de ce choux chinois. En piquant, ils sucent la sève des plantes. Résultat la plante est plus faible, plus sensible à la maladie." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu