Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les yachts contestent un décret les obligeant à mouiller au large pour protéger les posidonies

-
Par , France Bleu Azur

Les professionnels de la filière du yachting sont en colère. Raison: l'interdiction qui leur est désormais faite de mouiller prés des côtes avec des bateaux de plus de 24 mètres.

Les yachts au port à Cannes
Les yachts au port à Cannes © Radio France - Laurent Vareille

Depuis quelques semaines, certains jours à 14 heures, à Cannes ou Mandelieu, retentissent des cornes de brume, les cornes de bateaux et autres systèmes d'alerte employés par la filière du yachting. Par ce biais, les professionnels protestent contre un récent décret qui leur interdit désormais de mouiller prés des côtes avec des unités de plus de 24 mètres. Objectif: protéger les fonds de posidonies, là où se trouve la majorité de la faune marine. Car les ancres de ces gros yacht sont accusées d'arracher ces herbes. "L'été, c'est vrai que sur l'avant des bateaux, sur les ancres, il y a des boules de posidonies, reconnait Laurent Lombard, plongeur cannois et fin connaisseur des fonds marins. Ce sont surtout les petites embarcations qui ne font pas attention quand ils remontent leur ancre mais les gros bateaux sont aussi parfois fautifs". 

Des yachts qui migrent vers la Croatie

"Nous sommes des marins, amoureux de la méditerranée, explique Mathieu Reix, président de SOS Navigation et lui même capitaine d'un 30 mètres. Nous voulons protéger les posidonies et nous faisons attention mais nous cantonner au delà des 300 mètres dans des zone peu protégées est dangereux pour nous clients. Comment voulez-vous vendre notre destination si nous ne pouvons pas aller là où c'est joli, là où c'est protégé du vent ? Les propriétaires de certains bateaux font alors des choix et s'en vont vers la Croatie, la Grèce ou l'Espagne où cette législation n'est pas en vigueur". La filière du yachting, qui représente sur la Côte d'Azur des milliers d'emplois, s'en trouve fragilisée. Elle demande alors une suspension du décret ou plutôt la mise en place de coffre d'amarrage. Car c'est la solution qui est avancée par tous ; des bouées accrochées au fond sur lesquels les bateaux s'amarrent sans jeter donc l'ancre. Une solution qui convient à tous mais qui coûte cher et c'est là que le bas blesse. Qui pour financer ces gros équipements ? L'État a qui appartient les fonds marins ou la commune qui doit gérer le plan d'eau en surface ? La question reste en suspend.

  • Mer
Choix de la station

À venir dansDanssecondess