Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Libourne : les cimetières sont écologiques

-
Par , France Bleu Gironde

Les pesticides et engrais chimiques ont disparu des deux cimetières de la ville de Libourne. Une démarche qui se veut écologique et plus accueillante pour les visiteurs.

La commune de Libourne a arrêté d'utiliser des pesticides en 2014.
La commune de Libourne a arrêté d'utiliser des pesticides en 2014. © Radio France - Louise Buyens

Libourne, France

La ville de Libourne était déjà engagée dans une démarche "zéro phyto" depuis 2014, c'est-à-dire qu'elle a proscrit l'utilisation de pesticides et autres produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces verts de la commune. Les deux cimetières libournais ne font pas exception et depuis l'année dernière, le cimetière de La Paillette expérimente l'enherbement entre les tombes. Le deuxième cimetière de Libourne, celui de Quinault, est déjà enherbé à 80% depuis 2017.

Entre les tombes, on trouve de l'herbe à la place des graviers. - Radio France
Entre les tombes, on trouve de l'herbe à la place des graviers. © Radio France - Louise Buyens

Dans le cimetière de La Paillette, à la place des graviers, on trouve désormais de l'herbe entre les sépultures. Depuis l'année dernière, 5 000 mètres carrés sont enherbés et d'ici le mois de décembre, un peu plus de deux hectares le seront à leur tour, ce qui représente la moitié de la surface du cimetière.

"Ça demande un peu plus de travail et d'entretien que quand on mettait du désherbant", témoigne Christophe Dubreuil, responsable de l'entretien des cimetières de Libourne. 

L'herbe plantée a pourtant été choisie parce qu'elle est résistante et facilitera la vie des agents d'entretien à terme. "On utilise que des plantes alpines, qui poussent sur des milieux rocheux, _elles n'ont quasiment pas besoin d'eau_, elles vivent leur vie", explique Sylvère Millon, adjoint au directeur des services techniques de la ville en charge de l'environnement. Autre avantage : lorsque cette herbe deviendra épaisse, elle empêchera les mauvaises herbes de se mettre en place

"Un cimetière ne doit pas être triste"

L'objectif de la commune est certes de rendre le cimetière plus écologique mais aussi plus hospitalier. 

Un peu de verdure c'est bien, à l'étranger beaucoup de cimetières sont plus accueillants que les nôtres - une passante.

Dès l'année prochaine, des arbres et plantes vivaces seront aussi plantés pour apporter de l'ombre et donner une image plus colorée au cimetière. "Ils sont souvent assez secs, très minéraux. L'intérêt c'est d'apporter de la verdure et de la couleur car un cimetière ne devrait pas être triste, même si c'est un lieu de recueillement", dit Sylvère Millon. 

Reportage : un cimetière 100% écolo

Sylvère Millon, adjoint au directeur des services techniques de la ville de Libourne, en charge de l'environnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu