Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Ecoles, EHPAD, etc : comment la ville de Limoges veut faire de grandes économies d'énergie

-
Par , France Bleu Limousin

Une consommation d'énergie divisée par deux. C'est le résultat sans appel d'une expérimentation réalisée par la ville de Limoges dans une école, grâce à un nouveau système de régulation du chauffage développé par Engie. La ville souhaite maintenant équiper la plupart des bâtiments communaux.

La ville de Limoges a diminué la consommation d'énergie de moitié à l'école Aristide Bélais grâce au système de régulation Vertuoz - illustration
La ville de Limoges a diminué la consommation d'énergie de moitié à l'école Aristide Bélais grâce au système de régulation Vertuoz - illustration © Maxppp - Françoise Tallieu

Limoges, France

Après un an d'expérimentation, le bilan est clair : la consommation de gaz a été divisée par 2 au sein du groupe scolaire Aristide Bélais à Limoges. La ville vient de tirer le bilan du test d'un nouveau système de régulation du chauffage dans les bâtiments publics. 

Ce système, développé par le groupe Engie, s'appelle Vertuoz. L'école a été truffée de capteurs : par exemple des sondes de température -comme on en a sur nos chaudières individuelles - des thermostats, des actionneurs connectés, ou encore des détecteurs de présence. Tout cela permet d'alimenter un algorithme qui fait son calcul et règle la température en détail, pièce par pièce, en fonction des besoins et de l'occupation.

L'investissement sera très vite rentabilisé

Si, sur le principe, la régulation du chauffage n'a rien de très nouveau, ici le système et les paramètres sont tellement poussés que les résultats sont plutôt impressionnants. Le chauffage devient beaucoup moins cher et beaucoup moins polluant. Du coup, la ville de Limoges envisage de développer le dispositif dans la plupart des bâtiments communaux, en priorité les groupes scolaires et les maisons de retraites.

L'investissement devrait être très vite rentabilisé : il faut compter 10 000 € pour équiper une école, donc 640 000 € pour les 64 établissements scolaires de la ville. Mais les économies d'énergie sont telles que la ville s'y retrouvera financièrement en moins de 2 ans.

A relativiser tout de même : plus le bâtiment est ancien ou mal isolé et moins le système est efficace. Ainsi, en parallèle de ce dispositif, la ville doit poursuivre la rénovation de ses écoles et de ses bâtiments anciens. L'électronique, toute seule, ne pourra pas faire de miracle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu