Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : 5.000 panneaux solaires bientôt installés au-dessus du cimetière de Saint-Joachim

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'est "une première en France", un projet lancé par la mairie de Saint-Joachim pour répondre à plusieurs problématiques, dont l'eau qui stagne dans le cimetière chaque hiver. Les panneaux solaires seront installés à plusieurs mètres de hauteur, au-dessus des tombes.

Voilà ce que ça donnerait.
Voilà ce que ça donnerait. - Mairie de Saint-Joachim

Des panneaux solaires au dessus d'un cimetière, c'est le projet surprenant qui se met en place à Saint-Joachim, en Brière. La commun a trouvé cette solution pour répondre à plusieurs problématiques : de l'eau qui stagne dans le cimetière chaque hiver à l'arrosage du terrain de foot juste à côté. Les habitants sont globalement convaincus.

Un projet participatif

En fait, comme le cimetière se trouve dans une zone de marais, l'eau stagne chaque hiver dans les allées, et se retrouve même au-dessus des tombes les plus basses. En parallèle, la mairie voulait trouver une solution pour l'arrosage du stade juste à côté, alors que chaque été des arrêtés préfectoraux limitent l'utilisation de l'eau. La solution : ces 5.300 panneaux solaires qui seront installés à au minimum 4 mètres de hauteur qui récupéreront l'eau de pluie.

Le maire de Saint-Joachim Raphaël Salaün

Les panneaux qui serviront donc à stopper la pluie et éviter l'eau de stagner, pourront être achetés par lot de quatre par les habitants. Ceux qui le souhaitent pourront en acheter pour 1.000 euros. L'électricité leur servira pour leur consommation personnelle, et c'est la mairie qui se chargera de l'entretien. "En plus, si il pleut, on pourra aller voir nos morts à l'abris" témoigne Eric. Josette, elle, est pour si ça permet "de stopper toute l'eau qui se retrouve dans le cimetière chaque année".

Voilà ce que ça pourrait donner.
Voilà ce que ça pourrait donner. - Mairie de Saint-Joachim.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess