Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Tout l'été, opération de sensibilisation de la nature par l'Office français de la biodiversité

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Faute-sur-Mer, France

Tout l'été, l'Office français de la biodiversité arpente les départements de Loire-Atlantique et de Vendée pour sensibiliser les citoyens à la préservation de la biodiversité. Une biodiversité qui a pris ses aises grâce au confinement et qu'il convient donc de protéger.

La police de l'environnement, ici à La Faute-sur-mer, sillonne les plages pour faire de la prévention afin de préserver la biodiversité.
La police de l'environnement, ici à La Faute-sur-mer, sillonne les plages pour faire de la prévention afin de préserver la biodiversité. © Radio France - François Ventéjou

"Cet été, la nature nous accueille, ne gâchons pas nos retrouvailles." C'est le slogan de l'Office français de la biodiversité (OFB) pour mener sa campagne estivale. Une campagne de sensibilisation partout en France qui a un objectif : préserver la biodiversité.

L'OFB, établissement créé au 1er janvier 2020, regroupe l'Agence française pour la biodiversité et l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. Tout l'été, une quarantaine de policiers de l'environnement patrouillent en Loire-Atlantique et en Vendée avec une mission : sensibiliser les citoyens à la nature qui les entoure.

Rappel des gestes simples, mais pas que

"Les gens arrivent dans un milieu naturel fragile qui repose sur des équilibres et il faut faire attention à ne pas les rompre, explique Aurélien Viau, inspecteur de l'environnement à l'OFB. Il faut qu'ils prennent conscience que leurs actions peuvent avoir un impact sur le milieu naturel."

Bien sûr les agents rappellent les gestes simples comme ramasser ses déchets ou tenir ses animaux de compagnie en laisse. Mais les policiers de l'environnement vont aussi plus loin. "Il y a des choses qu'on soupçonne moins comme le dérangement d'espèces, poursuit Aurélien Viau. On ne sait pas toujours que sur la plage et dans les dunes vivent des espèces protégées. On peut perturber une nidification d'oiseau en cours sans en apercevoir."

La Faute-sur-Mer est une zone de repos et d'alimentation pour certains oiseaux migrateurs comme le gravelot à collier interrompu. Nathalie Franquet, directrice de l'OFB dans la région des Pays de la Loire

Et c'est encore plus vrai cette année. "Avec le confinement, les oiseaux sont venus sur des zones habituellement fréquentées mais qui ne l'étaient donc pas, analyse Aurélien Viau. Quand on a rouvert les plages, si la couvée était encore en cours, elle a pu être détruite."

Le gravelot à collier interrompu est une espère très présente sur les plages de La Faute-sur-Mer.
Le gravelot à collier interrompu est une espère très présente sur les plages de La Faute-sur-Mer. © Radio France - François Ventéjou

"C'est une zone de repos et d'alimentation pour certains oiseaux migrateurs comme le gravelot à collier interrompu, poursuit Nathalie Franquet, directrice de l'OFB dans la région des Pays de la Loire. La commune de La Faute-sur-Mer est le symbole de cette biodiversité qu'il faut préserver car 46 % du territoire de La Faute est en zone protégée.

Reportage avec la police de l'environnement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess