Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Présence du loup : les agriculteurs devraient se réjouir affirme la SEPANSO

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu La Rochelle

Un loup a été identifié par l'Office français de la biodiversité en Charente, à Gurat, à la frontière avec la Dordogne. Selon le président d'honneur de la Sepanso, Gérard Charollois, la présence du loup est une chance car c'est "un élément d'équilibre" pour la faune.

Le loup a été photographié le lundi 20 janvier 2020 à Gurat, en Charente, à la frontière avec la Dordogne
Le loup a été photographié le lundi 20 janvier 2020 à Gurat, en Charente, à la frontière avec la Dordogne - Marina François

Un loup a été filmé en Charente, à une dizaine de kilomètres de la Dordogne, ce lundi 20 janvier. L'animal a été identifié par l'Office français de la biodiversité, il s'agit bien d'un "canis lupus lupus", un loup. Il pourrait s'agir d'un jeune né au printemps, contraint à quitter sa meute pour établir un nouveau territoire. 

Gérard Charolois, président d'honneur de la SEPANSO sur France Bleu Périgord

Ce loup n'est pas une menace pour Gérard Charollois, le président d'honneur de la Sepanso, qui rappelle que le loup n'attaque pas les hommes. Il peut s'en prendre aux moutons mais pour l'éviter, il suffit selon lui de prendre quelques précautions. Le loup est une espèce protégée. Il est interdit de tirer sur un loup, "c'est un délit", explique le président d'honneur de l'association environnementale. 

"Une chance pour la biodiversité"

Selon Gérard Charollois, le retour du loup dans la région est une chance. Les agriculteurs au nord de la Dordogne s'inquiètent de la présence du loup qu'ils accusent d'avoir tué des animaux au sein de leur élevage. Ils ont d'ailleurs créer une association en mai dernier. "Les forestiers et les agriculteurs devraient se réjouir du retour du loup car c'est un élément important au niveau de la faune", explique-t-il sur France Bleu Périgord. 

Le président de l'association de protection de l'environnement prend l'exemple de l'Italie et de l'Espagne où selon lui "_les éleveurs de ces pays vivent très bien. Il suffit de prendre des précautions et de rentrer les brebis les nuit_s". 

Si l'abri est fermé, le loup ne va pas ouvrir la porte" 

Gérard Charollois estime qu'il y a une méconnaissance du loup. Le président de la Sepanso aimerait que les biologistes donnent une information objective sur l'animal. "Le loup est en expansion, il vaut mieux vivre avec", affirme-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu