Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Lubrizol : les étapes avant une éventuelle reprise de son usine de Rouen

Le calendrier s'affine pour l'examen du dossier de relance de l'activité de Lubrizol. Le Préfet de Seine-Maritime a détaillé ce mercredi le processus de validation et les dates prévisibles. Une éventuelle décision favorable tombera à partir du 11 décembre.

Lubrizol saura à partir du 11 décembre si une reprise partielle de l'activité est autorisée
Lubrizol saura à partir du 11 décembre si une reprise partielle de l'activité est autorisée © Radio France - Coralie Moreau

Rouen, France

Lubrizol a officiellement enclenché la procédure le 21 novembre dernier en déposant son dossier de reprise de l'activité à la Préfecture de Seine-Maritime. Le groupe industriel souhaite redémarrer son usine rouennaise, au moins partiellement, en ne relançant que deux petites unités de mélange. Ce mercredi Pierre-André Durant, le Préfet a fait le point sur les étapes à franchir avant un éventuel feu vert à partir du 11 décembre.

Les inspecteurs de la Dréal sont actuellement à pieds d'œuvre pour examiner l'usine. Par exemple les systèmes d'extinction d'incendies qui avaient mal fonctionné le 26 septembre, avec un déclenchement en raison de la chaleur alors que le feu ne s’était pas encore généralisé. Ce qui avait prématurément vidé les réserves d’eau. C'est l'un des points à améliorer. La Direction régionale de l'environnement rendra son avis en milieu de semaine prochaine dernier délai. Deux hypothèses : il est négatif et la reprise de Lubrizol sera officiellement rejetée ou il est positif et la première étape est franchie. 

Viendrait alors le second examen : la réunion le 10 décembre du CODERST (conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques). Une structure composée de représentants d’association de commercent, de défense de l'environnement, d’au moins un médecin et de quelques élus. Cette assemblée devra procéder à un vote majoritaire sur le dossier Lubrizol. Il s’agira d’un avis consultatif, c'est à dire que le Préfet ne sera pas dans l'obligation de le suivre, mais Pierre-André Durant a indiqué que sur un dossier aussi sensible « il ne se voit pas prendre un avis contraire à celui du CODERST. » même si la loi le laisse libre de son jugement.

En clair il faudra que Lubrizol obtienne d’abord l’avis favorable de la Dréal (milieu de semaine prochaine) puis un feu vert du CODERST (10 décembre) avant d'espérer voir le Préfet signer un arrêté de reprise partielle de l'activité à partir du 11 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu