Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Luzillé, en Indre-et-Loire, certains habitants n'ont plus d'eau potable depuis plus de huit mois

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

C'est un gaz, le chlorure de vinyle monomère qui est à l'origine des malheurs d'une quarantaine d'habitants de Luzillé. Ce gaz, trop présent dans leurs canalisations, rend l'eau potable impropre à la consommation. Problème, cela dure depuis huit mois. En attendant, on leur livre des packs d'eau.

Dans les 26 maisons de Luzillé concernées par ce problème, les bouteilles d'eau en plastique ont remplacé le robinet
Dans les 26 maisons de Luzillé concernées par ce problème, les bouteilles d'eau en plastique ont remplacé le robinet © Radio France - François Desplans

En Indre-et-Loire, des habitants sont privés d'eau potable depuis plus de huit mois. Impensable en 2020 ? C'est pourtant le quotidien surréaliste d'une quarantaine d'habitants isolés de Luzillé, commune d'un petit millier d'habitants près de Chenonceaux. Depuis la fin d'année dernière, ils ont interdiction de boire l'eau de leur robinet. En cause, des vieilles canalisations en PVC qui datent des années 60 à 80 et qui peuvent émettre un gaz incolore. Le chlorure de vinyle monomère ( CVM ) classé comme cancérogène. Sauf qu'ici, en bout de réseau, là où la pression baisse, ce gaz devient trop important, dépasse les normes légales et rend l'eau impropre à la consommation.  

Un problème découvert l'an dernier presque par hasard 

C'est donc ce qu'il se passe depuis l'an dernier sur ces bouts de réseau d'eau potable à Luzillé. Lorsque la mairie prépare le transfert de la compétence eau à la communauté de communes Bléré Val de Cher, elle commande un audit sur ce réseau. Et c'est à ce moment là qu'on découvre que la teneur en CVM dépasse les 0,5 μg / L. Fin décembre, l'Agence régionale de santé ordonne aux 26 maisons concernées (soit une quarantaine d'habitants) de ne plus boire l'eau du robinet. Et dela faire bouillir avant de s'en servir pour la cuisine. 

Un cauchemar qui n'en finit plus

Les autorités évoquent ici un principe de précaution. Si ce gaz, le CVM, est reconnu comme cancérogène pouvant favoriser un cancer du foie, jusqu'ici aucun lien n'a été établi entre des cas de cancer et la consommation d'eau du robinet. 

Tous les 15 jours, nous recevons douze packs d'eau et nous devons aérer régulièrement la maison", Sophie Aimont

La bouteille d'eau en plastique est donc obligatoire pour boire, pour se laver les dents aussi. Pour laver les légumes, il faut faire bouillir de l'eau. Quant aux douches, il faut penser à faire couler de l'eau avant de s'y mettre et aérer régulièrement la salle-de-bains au cas où du gaz se serait accumulé dans les canalisations. 

C'est lamentable. Si je veux vendre ma maison, je peux pas la vendre. Parce j'ai pas d'eau potable. On est en 2020 !". Sophie Aimont

En attendant, c'est la communauté de communes Bléré Val de Cher qui doit livrer aux 26 maisons concernées des bouteilles d'eau en plastique. Environ 10 à 12 packs d'eau par famille tous les 15 jours. C'est elle qui a récupéré bien malgré elle le dossier en reprenant la compétence de l'eau au 1er janvier 2020. Mais depuis, elle n'a toujours pas trouvé la solution. 

On a l'impression qu'on s'en fout parce qu'on n'est qu'une petite minorité sur une petite commune", Sophie Aimont

Faut-il déterrer et changer toutes les canalisations concernées ? Ou faire passer dans les actuelles de nouvelles canalisations plus petites et plus saines ? En attendant de trancher la question, elle compte sur un système de purge automatique mis en place d'ici la fin septembre pour tenter de chasser plus efficacement ce gaz des tuyaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess