Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malgré le gel du projet, les occupants de la zad du Carnet n'envisagent pas de partir

-
Par , France Bleu Loire Océan

Mardi, le grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire a fait savoir qu'il allait revoir sa copie sur le projet de parc du Carnet dédié aux énergies renouvelables en bord de Loire. Le projet est gelé pour au moins un an. Les occupants de la zad n'entendent pas partir pour autant.

Les occupants de la zad n'envisagent pas de quitter les lieux
Les occupants de la zad n'envisagent pas de quitter les lieux © Radio France - Anne Patinec

Suite à l'avis défavorable émis par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN), le grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire a annoncé qu'il allait mettre à jour ses inventaires de la faune et de la flore présentes sur la zone du Carnet. Cet inventaire va prendre au moins un an, période durant laquelle le projet de parc dédié aux énergies renouvelables est donc gelé. Depuis la fin de l'été, ce projet est régulièrement contesté. Des opposants se sont installés sur le site fin août. Pour eux, ce parc éco-technologique est incompatible avec les 116 espèces protégées présentes sur la zone et avec le risque de submersion. 

La zad reste

Les membres du collectif Stop Carnet se disent soulagés que le grand port doive revoir sa copie, mais ils ne crient pas victoire.  "On reste très vigilants, je le dis haut et fermement, la zad reste, la zad s'étoffe. Le collectif est là plus que jamais combatif, il est hors de question de lever le camp. Ce que nous réclamons c'est l'abandon total du projet" explique Gabriella Marie porte-parole du collectif Stop Carnet. 

Les maires demandent l'évacuation de la zad

Les maires de Frossay et Saint-Viaud , les deux communes où se situe le Carnet, demandent une nouvelle fois l'évacuation de la zad. Ils en ont notamment fait part au président du Conseil départemental et à la Direction du Grand Port, propriétaires des terrains et des routes. Dans un communiqué, Sylvain Scherer et Roch Chéraud écrivent "que depuis  plus de deux mois, l’Etat de droit ne s’applique plus sur leur territoire (occupation illégale du domaine public, manifestation sur la voie publique non autorisée et non déclarée en période sanitaire compliquée, dégradation de biens publics et privés, restriction de la libre circulation des individus), et ce malgré la saisie des élus locaux et les  votes de motions de plusieurs collectivités". 

Quand on produit un arrêté pour garder ouverts nos commerces non essentiels, il faut moins de 24 heures pour qu'on reçoive une lettre recommandée de la préfecture qui nous met en demeure de retirer cet arrêté. Quand on a des zadistes sur le Carnet, ça fait deux mois que rien ne bouge. C'est totalement insupportable". Sylvain Scherer, le maire de Frossay

Choix de la station

À venir dansDanssecondess