Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation pour le climat en Creuse : la place Bonnyaud renommée "parking Bonnyaud"

-
Par , France Bleu Creuse

Environ 80 personnes participent à la marche pour une "vraie" loi climat dimanche à Guéret. Piétons et cyclistes défendent la place du vélo en ville et à la campagne.

Les manifestants ont renommé la place Bonnyaud "parking Bonnyaud".
Les manifestants ont renommé la place Bonnyaud "parking Bonnyaud". © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Alors que le projet de loi "Climat et Résilience", jugé insuffisant par les défenseurs de l'environnement, arrive lundi à l'Assemblée nationale, de nombreuses manifestations ont lieu  dimanche dans toute la France pour demander "une vraie loi climat". En Creuse, environ 80 personnes se sont rassemblées à 15h à Guéret. Ils étaient un millier à Limoges.

La loi climat et résilience va être une boîte vide

Avant de partir déambuler dans les rues à pied ou à vélo, les manifestants ont symboliquement renommé la place Bonnyaud "parking Bonnyaud". "C'est magnifique, il y a 210 places en plein centre-ville, on se croit dans les années 70", raille Alice, Guérétoise de 45 ans. Même sort pour la place Varillas par exemple, renommée "parking Varillas".

Pomme, agricultrice : "Il faut agir maintenant"

"C'est bien que le gouvernement ait demandé conseil aux citoyens. Le problème, c'est que parmi leurs propositions, rien de concret n'a été retenu. La loi climat et résilience va être une boîte vide", regrette Cédric Trolong, co-président de l'association Guéret en selle.

Environ 80 personnes ont participé à la marche pour le climat à Guéret.
Environ 80 personnes ont participé à la marche pour le climat à Guéret. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

"Le climat , c'est maintenant"

Pomme, jeune agricultrice bio à Sardent, est venue manifester pour demander aux politique d'agir sans tarder : "Le climat, c'est maintenant. Je vois les changement sur la terre et les plantes, j'ai des arbres qui sont morts de chaud, il n'y a pas le temps ! Je ne demande pas la lune, juste que les 150 propositions de la convention citoyenne pour le climat soient adoptées, comme le président l'avait promis."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Guéret fait 3 km de diamètre et il n'y a que 3% des gens qui vont au travail à vélo

Alice, Guérétoise de 45 ans, défend la place du vélo en Creuse

Organisé par un collectif d'associations, le rassemblement creusois a pris la forme d'une "vélorution". Les participants regrettent que la place du vélo ait été évincée de la loi climat."Ils considèrent que le vélo ne sert pas à limiter les gaz à effet de serre, que c'est hors sujet", ironise Alice. "On veut des pistes cyclables. Si les gens ne font pas de vélo, c'est qu'ils ne se sentent pas en sécurité. Guéret fait 3 km de diamètre et il n'y a que 3% des gens qui vont au travail à vélo."

Selon elle, le vélo ne doit pas être réservé aux urbains : "C'est aussi valable en campagne. En Allemagne les gens qui habitent à 25 km vont à vélo."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess