Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masques, grille-pain et pneus : on trouve n'importe quoi dans les bacs jaunes de la métropole de Tours

-
Par , France Bleu Touraine
Tours - France

Les habitants de Tours-Métropole se trompent de plus en plus souvent en remplissant leurs poubelles jaunes : 40 à 45% des déchets qui y sont jetés devraient être mis dans un autre bac ou directement amenés en déchetterie. En 2020, ces erreurs ont coûté plus de 300.000 euros à la collectivité.

Le surcoût lié aux erreurs de tri sélectif en 2020 s'élèvera à 300 ou 400.000 euros pour Tours-Métropole.
Le surcoût lié aux erreurs de tri sélectif en 2020 s'élèvera à 300 ou 400.000 euros pour Tours-Métropole. © Maxppp - ©David Ademas/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Au lancement du tri sélectif, il y a une dizaine d'années, il y avait 10 à 15% d'erreurs dans le contenu des bacs jaunes collectés dans la Métropole de Tours. Début 2020, il y en avait 27%, puis 35% après le première confinement. Selon Martin Cohen, vice président de Tours-Métropole en charge des déchets, le taux de refus atteint maintenant 40 à 45% : "actuellement, il y a presque un kilo de déchets sur deux qui ne devrait pas se trouver dans les bacs jaunes de la métropole. On peut trouver, par exemple, un grille-pain cassé ou un vieux micro-onde qui auraient dû être emmenés directement en déchetterie. On récupère aussi des masques chirurgicaux, du verre, et on a même eu des pare-chocs et des pneus".

Entre 300 et 400.000 euros de surcoût pour Tours-Métropole en 2020

De mauvaises habitudes, tenaces, ont été prises pendant le premier confinement : "On a senti que les gens faisaient du rangement et débarrassaient un peu leur maison mais ne prenaient pas toujours la peine d'aller en déchetterie. Tout ce qu'ils souhaitaient jeter, ils le mettaient plutôt dans le bac jaune en se disant qu'il y aurait bien quelqu'un pour en faire quelque chose en bout de ligne". 

Plus le taux de refus est important, plus le tri est long et plus il faut de gens pour le faire, ce qui augmente les coûts de main-d'oeuvre. Les machines des centres de tri peuvent aussi tomber en panne à cause de déchets qui n'auraient pas du se retrouver dessus. En 2020, le surcoût pour la métropole de Tours a été considérable : "c'est difficile à évaluer précisément, mais le surcoût pour Tours-Métropole tournera sans doute entre 300.000 et 400.000 euros". 

La métropole lancera bientôt une campagne de communication de plusieurs mois pour réapprendre aux habitants dans quelle poubelle il faut jeter tel ou tel type de déchets.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess