Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masques, lingettes : la régie des eaux usées de la métropole de Grenoble alerte sur la gestion de ces déchets

-
Par , France Bleu Isère

La régie assainissement de la Métropole de Grenoble alerte la population sur tous ces déchets jetés dans les toilettes et qui bouchent ensuite les canalisations publiques. Depuis le début de la crise sanitaire, ils ont vu leur nombre augmenter.

Au fond du panier sorti de terre, un tas de déchets en décomposition, principalement des lingettes désinfectantes ou des masques, vient boucher les canalisations des eaux usées
Au fond du panier sorti de terre, un tas de déchets en décomposition, principalement des lingettes désinfectantes ou des masques, vient boucher les canalisations des eaux usées © Radio France - Bastien Thomas

"Les gens ne sont pas forcément au courant et ne savent ce que derrière ça peut engendrer" explique Abdelaziz Boukersi, chef d'équipe à la régie assainissement de la Métropole de Grenoble, au sujet des déchets qui engorgent les canalisations des eaux usées. Lui et ses collègues ont aussi constaté une augmentation de leur nombre depuis le début de la crise sanitaire. Dans le cadre de la journée mondiale de l'environnement ce vendredi, un nettoyage a eu lieu à Jarrie, sur l'un des 162 points de relèvement des eaux usées que compte la Métropole de Grenoble.

"Ça nous demande plus d'entretien. On fait près de 30% d'interventions en plus. Pour la station de Jarrie, on passe maintenant dix à onze fois par an alors qu'avant c'était cinq à six fois" - Abdelaziz Boukersi, chef d'équipe à la régie des eaux usées de la Métropole de Grenoble.

ECOUTEZ L'alerte d'Abdelaziz Boukersi, de la régie assainissement de la Métropole de Grenoble, sur l'augmentation des déchets évacués par les eaux usées

Masques de protection, lingettes désinfectantes ou encore serviettes hygiéniques. Leur usage a bondi depuis quelques semaines. Et beaucoup finissent leur vie dans les toilettes. La régie assainissement tire la sonnette d'alarme auprès de ceux qui ont le mauvaise habitude de tout faire disparaître grâce à la chasse d'eau. "On veut sensibiliser les gens parce qu'on retrouve beaucoup de choses qui ne devraient pas être dans ces stations. Notamment des lingettes et même des masques" continue Abdelaziz.

Pour sortir le panier qui contient tous les déchets, les techniciens ont besoin de l'aide d'un camion.
Pour sortir le panier qui contient tous les déchets, les techniciens ont besoin de l'aide d'un camion. © Radio France - Bastien Thomas

Plus de 70 tonnes de déchets ramassés tous les ans

Depuis les toilettes ou les égouts, cette pollution se retrouve dans les canalisations publiques des eaux usées avant d'être bloquée par un panier "de dégrillage" puisqu'une grille empêche le cheminement vers les stations d'épuration ou le milieu naturel.

Une fois remonté à la surface, le panier contenant les déchets est nettoyé grâce à un jet d'eau à haute pression
Une fois remonté à la surface, le panier contenant les déchets est nettoyé grâce à un jet d'eau à haute pression © Radio France - Bastien Thomas

D'après la Métropole, plus de 70 tonnes de déchets sont remontés à la surface chaque année, ce qui nécessite environ 700 interventions. "Ça demande des moyens humains et financiers conséquents, que ce soit nous les techniciens ou les électro-mécaniciens" précise Abdelaziz. Pour limiter ce phénomène, "un système de pompage plus important est en train d'être installé" explique ce chef d'équipe. "Avec ça, les déchets seront broyés" poursuit-il.

Les paniers "de dégrillage" se trouvent dans chaque station de relèvement.
Les paniers "de dégrillage" se trouvent dans chaque station de relèvement. © Radio France - Bastien Thomas

Prime à la pédagogie et l'éducation à l'environnement

Pour améliorer la situation, la Métropole mise sur la pédagogie et l'enseignement. "Ça commence dès le plus jeune âge, dans les écoles maternelles et primaires, avec les modules que nous mettons à disposition des enseignants pour faire comprendre que des gestes anodins ont des conséquences sur la planète" détaille Christophe Ferrari, président de la Métropole, sur place pour cette opération symbolique.

Et face à la crise du coronavirus, et donc l'augmentation de l'usage des lingettes ou de masques, "le plus simple reste de balayer le superflu et se recentrer sur ce qui est le moins polluant, le moins consommateur de ressources. On peut très bien laver sa table avec une éponge ou du savon pour les mains sans avoir besoin de prendre des lingettes" conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu