Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Des habitants de Saint-Berthevin dénoncent un "carnage écologique" dans la forêt de Coupeau

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Des habitants de Saint-Berthevin sont en colère : ils ont découvert des tas de troncs d'arbres près du site naturel de Coupeau et des sentiers complètement saccagés. Ils pointent du doigt le travail d'une entreprise, embauchée par la mairie pour entretenir la forêt. Une pétition a été lancée.

La forêt de Coupeau a changé de visage en quelques jours, selon des habitants de Saint-Berthevin : des petits sentiers, comme ici, ont été élargis sous l'action des pelleteuses.
La forêt de Coupeau a changé de visage en quelques jours, selon des habitants de Saint-Berthevin : des petits sentiers, comme ici, ont été élargis sous l'action des pelleteuses. © Radio France - Maïwenn Bordron

Une pétition a été lancée par des habitants du quartier de la Rousselière à Saint-Berthevin, dans l'agglomération lavalloise. Ils dénoncent un "carnage" du site naturel de Coupeau. 69 arbres devaient être abattus, selon la mairie, pour entretenir la forêt. Mais les riverains affirment qu'il y en a en fait beaucoup plus. Ils appellent désormais le maire, Yannick Borde, à rendre des comptes et à préciser comment les dégâts seront réparés. Yannick Borde affirme de son côté qu'un reboisement sera mis en place si effectivement, une quantité excessive d'arbres a été abattue.

"Du jour au lendemain, on ne l'a plus reconnue"

Depuis quelques jours, des énormes tas de troncs d'arbre d'environ deux mètres de haut sont empilés près de chez Nicolas Sourdaine. Cet étudiant de 24 ans vit à Versailles, mais il a grandi à Saint-Berthevin et il est actuellement confiné chez ses parents. Il a décidé de lancer une pétition car il est choqué : il ne reconnaît plus la forêt où il a l'habitude de se balader. "Pour ma part et pour beaucoup de gens du quartier, _on va souvent se balader, courir, faire du vélo dans ses sentiers_. Et du jour au lendemain, on ne l'a plus reconnue (la forêt) et on a trouvé vraiment que c'était horrible. Ça ne ressemblait plus à la forêt que l'on a connue", soupire Nicolas Sourdaine.

Nicolas Sourdaine, 24 ans, est à l'origine de la pétition des habitants de Saint-Berthevin pour dénoncer un "carnage" à l'intérieur de la forêt de Coupeau.
Nicolas Sourdaine, 24 ans, est à l'origine de la pétition des habitants de Saint-Berthevin pour dénoncer un "carnage" à l'intérieur de la forêt de Coupeau. © Radio France - Maïwenn Bordron

Cette partie de la forêt est désormais méconnaissable : des sentiers ont été élargis. Des chemins ont même été créés par des engins forestiers, comme s'ils avaient tout écrasé sur leur passage. "Là, on ne pouvait pas monter ici : c'est la pelleteuse qui a fait son chemin en montant et qui en a fait un autre pour remonter", pointe du doigt Nicolas Sourdaine. "Il y a de la terre toute retournée, des caillasses, des racines arrachées qui restent par terre. On a des traces de pelleteuses partout", précise l'étudiant de 24 ans. Il n'est pas le seul Saint-Berthevinois à s'insurger contre ces dégâts dans la forêt. Son voisin Steeve Cormier se dit également écœuré. "On a été catastrophé. Maintenant le mal est fait et on ne sait pas comment ça va être réparé", souligne-t-il. Comme lui, de nombreux habitants de Saint-Berthevin appellent la mairie à rendre des comptes et à préciser ce qui va être fait pour réparer les dégâts.

Le maire reconnaît un chantier "un peu brutal"

Le maire de Saint-Berthevin, Yannick Borde, reconnaît qu'il n'est "pas nécessairement très satisfait de la façon dont ça a été traité". "Je suis en train de faire le point avec l'entreprise qui est intervenue : le chantier était un peu brutal", affirme l'édile saint-berthevinois. Qu'en est-il du nombre d'arbres abattus ? "Aujourd'hui, je ne suis pas capable de vous dire si on a eu plus ou moins d'arbres enlevés que ce qui était demandé. Il doit y en avoir eu plus. Ce n'était pas la commande, en tout cas", concède Yannick Borde. Le maire de Saint-Berthevin est en train de faire le point avec ses services afin de vérifier si l'entreprise a "parfaitement respecté" ce qui lui avait été commandé. "Il y a quelques chemins de randonnées plutôt sympathiques qui ont disparu, ce qui est plutôt embêtant", avoue-t-il.

Des pelleteuses ont créé des chemins ex nihilo dans la forêt de Coupeau.
Des pelleteuses ont créé des chemins ex nihilo dans la forêt de Coupeau. © Radio France - Maïwenn Bordron

Il y a des endroits, quand on voit l'espace créé, le volume enlevé, je comprends qu'on puisse s'interroger. Moi, le premier, je m'interroge.              
Yannick Borde, maire de Saint-Berthevin

Après vérification, s'il s'avère qu'une quantité d'arbres excessive a été abattue sur cette partie de la forêt de Coupeau, "on reboisera, je n'ai aucun problème avec ça", promet Yannick Borde. Le maire affirme qu'il ne veut pas que le site "reste en l'état, comme c'est aujourd'hui, où ce n'est franchement pas satisfaisant".

Le dossier commence à intéresser certains partis comme Europe-Ecologie-les-Verts. Solène Mesnager, candidate aux élections régionales en Pays-de-la-Loire sur la liste de Matthieu Orphelin, et conseillère municipale à Javron-les-Chapelles, s'est rendue sur place ce mardi matin. Elle dénonce "réalité sur place effroyable" et décrit un "scandale environnemental". "Nous demandons dès à présent qu’un plan exemplaire de restauration de la forêt de Coupeau soit mis en œuvre et ce par des experts indépendants", réclame-t-elle dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess