Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mélanie Cosnier, maire sarthoise et membre de la Convention citoyenne pour le climat, tire le bilan

-
Par , France Bleu Maine

La Convention citoyenne pour le climat (CCC) a pris fin ce dimanche sur une note peu enthousiasmante. Mélanie Cosnier, maire de Souvigné-sur-Sarthe, fait partie des membres de cette convention et tire le bilan, ce mardi, de ces huit mois de travaux pour lutter contre le réchauffement climatique.

Mélanie Cosnier est maire de Souvigné-sur-Sarthe et membre de la Convention citoyenne pour le climat.
Mélanie Cosnier est maire de Souvigné-sur-Sarthe et membre de la Convention citoyenne pour le climat. © Radio France - Jean Rinaud

Clap de fin pour la Convention citoyenne pour le climat. Dimanche dernier, les 150 volontaires tirés au sort, se sont retrouvés pour faire le bilan des huit mois de travaux, d’auditions et de débats, autour de mesures pour lutter contre le réchauffement climatique en France. Les participants ont notamment été invités à voter pour savoir si leurs propositions (149 au total) avaient bien été entendues et prises en compte par le gouvernement. Bilan : une note globale de 3,3 sur 10

Un résultat biaisé pour Mélanie Cosnier, maire de Souvigné-sur-Sarthe et membre de la Convention citoyenne pour le climat : "Le souci dans cette note, c'est qu'il y a 20 citoyens qui ont voté zéro systématiquement pour faire barrage au gouvernement, ce qui ne donne pas la vraie image du travail qui a été fait pendant cette Convention citoyenne pour le climat. Après d'un point de vue général, on ne peut pas dire qu'on a été écouté. Sur les 149 propositions la majorité ont été mises de côté, ce qui n'est pas du tout logique".

Le barrage des lobbys 

Pour rappel, l'objectif de la Convention citoyenne pour le climat était de trouver des solutions pour diminuer d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. Un résultat inatteignable pour la maire de Souvigné-sur-Sarthe.

"Avec ce qui a été retenu par le gouvernement, on pourra peut-être atteindre une baisse de 7% de gaz à effet de serre en dix ans. C'est très compliqué car avec la puissance actuelle des lobbys, les enjeux privés sont toujours au premier plan. Et puis, il faut le dire le gouvernement, les députés et les sénateurs n'ont vraiment pas conscience de l'urgence climatique, ils sont pour la majorité insensibles à ce sujet donc c'est encore plus difficile d'avancer. C'est pour ça qu'il est peut-être plus simple d'agir localement".

Mélanie Cosnier compte ainsi s'engager sur la liste de Matthieu Orphelin ("Pour une région écologique, citoyenne et solidaire") pour les prochaines élections régionales avec l'objectif de faire des Pays de La Loire la première région neutre en carbone.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess