Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chaleur : des records de températures sont tombés cette nuit en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Plusieurs stations de Météo France ont enregistré des températures minimales jamais atteintes dans la nuit de jeudi à vendredi dans le Puy-de-Dôme et l'Allier. Le record auvergnat revient à Vichy avec 23,5°C. Explications.

Chaleur record la nuit dernière en Auvergne
Chaleur record la nuit dernière en Auvergne © Radio France - Claire Leys

Les nuits sont chaudes en Auvergne... Et on parle évidemment que de températures. Pour preuve, des records de chaleur nocturne ont été enregistrés dans une demi-douzaine de stations auvergnates de Météo France (l'Auvergne en compte une soixantaine) dans la nuit de jeudi à vendredi. 

Des records de températures minimales sont tombés en basse altitude dans le Puy-de-Dôme et l'Allier. C'est Vichy qui décroche le pompon de la nuit la plus hot. La station bourbonnaise de Charmeil (créée en 1941) a relevé 23,5°C. Le précédent record datait de 1947. Nuit historiquement chaude également dans le Puy-de-Dôme à Issoire avec 22,1°C (station ouverte en 1997) ou encore à Chappes (station ouverte à 1951) avec 21,9 °C. 

Les quatre préfectures auvergnates n'ont pas battu leur record, mais il a quand même fait 22,4°C à Clermont-Ferrand, 22°C à Moulins, 20,1°C à Aurillac et 20°C au Puy-en-Velay.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des masses d'air chaud de plus en plus fréquentes

Les explications de Gaëtan Heymes, ingénieur prévisionniste à Météo France en Auvergne-Rhône-Alpes. "D'une part, on a eu un pic de chaleur intense avec des températures maximales qui ont souvent dépassées les 35°C, notamment dans le nord de l'Auvergne. Cette nuit, les températures n'ont pas beaucoup baissé en raison notamment du vent de sud qui a limité cette baisse de température et de l'arrivée d'une couche nuageuse en fin de nuit." 

Si Gaëtan Heymes n'est pas devin, mais ingénieur prévisionniste, il estime que ces records pourraient devenir récurrents à court terme. "Avec le changement climatique, de telles masses d'air chaud seront de plus en plus fréquentes à l'avenir, et sans prévoir quand exactement, on peut s'attendre dans les prochaines décennies à ce que ces records soient battus régulièrement, lorsque des conditions similaires se représenteront".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess