Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de l’ourse Sarousse dans les Pyrénées : les associations demandent que l’animal soit remplacé

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu Pays Basque

L'ourse Sarousse a été abattue par un chasseur, le weekend dernier, dans les Pyrénées, sur le versant espagnol. C’est le troisième ours tué par l’homme en 2020 sur l’ensemble du massif. L’animal doit être remplacé, disent les associations de défense de l’ours.

Il y aurait 5 ours actuellement en Béarn et en Bigorre.
Il y aurait 5 ours actuellement en Béarn et en Bigorre. © Maxppp - Philippe Clément

L’animal slovène, réintroduit en 2006, a été tué dimanche après-midi, lors d’une battue aux sangliers, dans la vallée de Bardaji, dans la province de Huesca. C’est le troisième ours tué par l’homme en 2020. 

Un bilan inédit depuis le début des réintroductions dans les années 90 disent les associations de défense de l’ours qui demandent de remplacer tout animal tué par l’homme, comme l’Etat s’y était engagé, alors qu’aucune réintroduction n’est planifiée dans les prochaines années dans les Pyrénées. 

Une cinquantaine d'ours sur l'ensemble du massif, 5 en Béarn et Bigorre

Selon les associations, la situation actuelle n’est pas viable pour la survie de l’espèce. Pourtant, la population a largement augmenté depuis une décennie : 52 ours comptabilisés, selon le dernier rapport publié en avril 2020. En Béarn et en Bigorre, cinq animaux ont été observés, sur le territoire à l’ouest du massif du Néouvielle. Trois males, Néré, Rodri et Cannellito et les deux femelles arrivées en 2018, Claverina et Sourita qui n’ont toujours pas eu de petits qui ont survécu. Ces ours sont sans doute encore en activité à cette période, alors que d’habitude, c’est le moment de rejoindre une tanière. Mais tant qu’il y a de la nourriture, tant qu’il n’y a pas trop de neige en montagne, il n’est pas encore venu le temps d’hiverner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess