Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Mouvements de terrain : 11 communes auvergnates reconnues en état de catastrophe naturelle

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Huit communes du Puy-de-Dôme et trois de l’Allier bénéficient de cette reconnaissance par arrêtés préfectoraux pour des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse, puis à de fortes pluies dans la période comprise entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018.

Des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse de l'été 2018
Des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse de l'été 2018 © Radio France - Nathalie Broutin

Auvergne, France

Huit communes du Puy-de-Dôme vont bénéficier de l'état de catastrophe naturelle pour le phénomène de mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Des phénomènes intervenus pour la période du 1er juillet dernier au 30 septembre. Des fissures ont notamment été constatées sur de nombreuses habitations des communes concernées. Il s'agit de Beaulieu, du Breuil-sur-Couze, Busséol, Châteldon, Meihaud, Mur-sur-Allier, Saint-Babel et Saint-Germain-Lembron

Même cause, même période et même conséquence dans l'Allier. Trois communes bourbonnaises vont bénéficier de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle : Chamblet, Lalizolle et Saint-Bonnet-Tronçais.

Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours à compter de la publication de cet arrêté pour déposer une déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance, afin de bénéficier du régime d’indemnisation légalement prévu. 

Les maires des communes concernées ont été informés par la préfecture ce jour. Seuls les biens endommagés couverts par un contrat d’assurance-dommages pourront être indemnisés au titre de la garantie contre les catastrophes naturelles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu