Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

Municipales à Beynac : le candidat "pro-déviation" élu dès le premier tour

-
Par , France Bleu Périgord

Suite au premier tour des élections municipales du dimanche 15 mars, la liste menée par Serge Parre a été élue par les habitants de Beynac-et-Cazenac. Dans un communiqué, l'association J'aime Beynac et sa vallée, favorable à la déviation se félicite. L'ancien maire n'a pas souhaité réagir.

Le projet de déviation de Beynac prévoit un contournement routier de 3,2 kilomètres
Le projet de déviation de Beynac prévoit un contournement routier de 3,2 kilomètres © Radio France - Charlotte Jousserand

La liste "Bien vivre à Beynac-et-Cazenac" de Serge Parre a été élue à la tête de la mairie de Beynac-et-Cazenac après le premier tour des élections municipales ce dimanche 15 mars. L'association "J'aime Beynac et sa vallée", favorable à un projet de déviation, se félicite de cette élection dans un communiqué envoyé ce jeudi 19 mars. 

L'association soutenait cette liste qui "a affiché dans son programme son engagement en faveur de la déviation". Pour le collectif "J'aime Beynac et sa vallée", cette victoire électorale "démontre que les habitants sont favorables à l'achèvement de la déviation". L'ancien maire de Beynac, Alain Passerieux, n'a pas souhaité réagir à ces déclarations. 

Le chantier de la déviation de Beynac démarré par le département doit être détruit sur décision de la cour administrative d'appel de Bordeaux du 10 décembre dernier. Le département de la Dordogne a déposé une requête en cassation devant le conseil d'Etat le 10 février dernier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu