Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Municipales : Indre Nature propose aux candidats 35 mesures pour protéger notre planète

-
Par , France Bleu Berry

L'association Indre Nature dévoile un document avec 35 mesures pour préserver la biodiversité, lutter contre le réchauffement climatique, réduire la pollution... Car l'écologie n'est pas la priorité dans les programmes de nombreux candidats aux élections municipales.

35 mesures sont dévoilées par Indre Nature
35 mesures sont dévoilées par Indre Nature - Capture d'écran - Indre Nature

Les programmes des candidats aux élections municipales manquent globalement de vert. L'écologie n'est clairement pas le thème prioritaire d'une grande majorité des listes. Elle se retrouve souvent noyée sous les questions d'emploi, de sécurité, d'attractivité, d'accès aux soins. Une situation que regrette l'association Indre Nature. Depuis ce jeudi, elle a publiquement dévoilé un dossier avec 35 mesures avec quatre grandes priorités : lutter contre le changement climatique ; préserver la biodiversité ; réduire la pollution et le gaspillage ; développer une alimentation saine respectueuse de la nature.

Une urgence à agir pour protéger notre planète

Peu importe leur étiquette politique, les candidats aux municipales sont libres de s'en inspirer. Car les maires ont un pouvoir de décision et d'influence majeur. "Cela concerne la gestion et la préservation de l'eau, l'aménagement urbain, les constructions, la mobilité. Ce sont des mesures que l'on peut mettre en oeuvre au niveau municipal sans attendre des grandes préconisations nationales ou européennes", explique Jacques Lucbert, président d'Indre Nature. En clair, ce n'est pas parce que la France ne respecte pas l'accord de Paris signé en 2015 que les maires ne doivent pas s'impliquer.

"La prochaine décennie est stratégique pour faire face aux grands enjeux environnementaux. Un mandat municipal dure six ans, donc _c'est maintenant qu'il faut prendre le tournant et intégrer dans les programmes cette urgence environnementale_. Si on ne le fait pas, la situation dans six ans risque d'être encore plus grave et plus alarmante", prévient Jacques Lucbert.

L'écologie comme moteur de l'économie locale

L'association Indre Nature se bat aussi contre l'idée que des mesures économiques n'ont pas d'impact sur le quotidien des habitants au niveau local. Bien au contraire. "L'environnement peut être porteur de développement local et un moteur d'attractivité. Dans l'Indre, il y a des zones où la nature peut être un vrai moteur économique", insiste Jacques Lucbert, prenant l'exemple de la Brenne ou du pays de La Châtre. L'activité qui en découle permet aussi de créer des emplois.

Et puis, surtout, l'écologie assure le bien-être des habitants. "Si on ne prend pas ce virage aujourd'hui, on va s'exposer à des problèmes qui vont nous coûter encore plus cher dans les années suivantes. Ça va être le risque sanitaire lié à une alimentation dégradée, le risque lié à l'approvisionnement en eau, la pollution... Tout ça va entraîner des coûts extrêmement importants par la suite", précise le président de l'association Indre Nature.

  • Indre
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu