Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : ces manifestants ne veulent pas d'une "demie loi climat"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Une marche pour le climat a rassemblé plus de 1 000 personnes ce dimanche 28 mars à Nantes à la veille de l'examen du projet de loi climat et résilience à l’Assemblée nationale. Les manifestants dénoncent une loi "vide de sens".

Plus de 1 000 personnes ont participé à cette marche pour le climat à Nantes
Plus de 1 000 personnes ont participé à cette marche pour le climat à Nantes © Radio France - Julie Munch

"Réduisons les émission pas les ambitions" ou encore "pour une vraie loi climat", les slogans sur les pancartes des participants à la marche pour climat à Nantes témoignent de cette colère et de cette déception ce dimanche 28 mars. Plus de 1 000 personnes ont marché du miroir d'eau à la place Graslin en passant par la préfecture pour exprimer leur désaccord avec le projet de loi climat et résilience, présenté ce lundi 29 mars à l’Assemblée nationale. 

"La convention citoyenne pour le climat c'était vraiment une opportunité de dingue et en fait c'est hyper décevant. On a vraiment le sentiment de s'être fait avoir", explique Noémie, étudiante en gestion.  Pour les manifestants, la réglementation de la publicité devrait concerner "tous les produits polluants et pas seulement les énergies fossiles", la responsabilité climat des grandes entreprises devrait être "plus contraignante". "En fait ce n'est clairement pas assez ambitieux et pas à la hauteur de l'urgence", résume Paul, un autre manifestant.

L'angoisse du réchauffement climatique

Dans la foule, les profils sont certes variés mais la plus part des participants à la marche pour le climat sont jeunes. "Notre génération a véritablement peur du changement climatique. C'est pour moi un stress quotidien. J'ai l'impression que tout ce que je fais, mes courses, mes déplacements, a un impact sur l'avenir de l'Homme", se confie Maëlys, étudiante en géographie. Pour porter leurs voix, des prises de parole ont eu lieu à différents points du parcours, alors qu'au même moments d'autres marches pour le climat avaient lieu partout en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess