Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Ne jetez pas vos coquilles d'huîtres, elles se recyclent

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Depuis le début des vacances de Noël, il est possible de déposer ses coquilles d'huîtres dans les déchetteries de l'agglomération Rochefort Océan, à l'exception de celle de l'île d'Aix. Un geste de recyclage qu'adoptent de plus de plus de personnes.

L'entreprise "Ovive" à Périgny recycle et revalorise les coquilles d'huîtres
L'entreprise "Ovive" à Périgny recycle et revalorise les coquilles d'huîtres © Radio France - Sonia Ghobri

Charente-Maritime, France

Après le dîner du réveillon c'est reparti pour un tour avec le repas de Noël. Au menu, très certainement des huîtres ! Mais ne les jetez pas dans la poubelle grise, elles peuvent avoir une seconde vie. 

L'entreprise Ovive à Périgny, les recycle et les revalorise. Dans la cour, de grands tas de coquilles, principalement d'huîtres mais aussi de bulots, palourdes ou encore de moules. Riches en calcium, des laboratoires passent commande pour fabriquer de l'homéopathie, elles peuvent être utiles aux agriculteurs pour enrichir les sols... Mais ces coquilles d'huîtres servent surtout à nourrir les volailles, cela améliore la qualité des coquilles d’œufs.   

On trouve des cordelettes, des sacs plastiques, les bouts de citrons, les rince-doigts 

Mais avant de les broyer, il faut les trier : "On trouve des cordelettes, des sacs plastiques, les bouts de citrons, les rince-doigts", sourit Coline Saunier, la directrice opérationnelle de l'entreprise Ovive. "Les coquilles sont ensuite séchées dans notre four où elles vont être hygiénisées pour éviter les problèmes micro-biologiques et ensuite, elles sont concassées et tamisées aux tailles souhaitées", poursuit-elle. 

3.000 tonnes de coquilles d'huîtres traitées par an 

Et il y a du travail : l'entreprise Ovive traite environ 3.000 tonnes de coquilles d'huîtres par an. Elles sont apportées en très grande partie par les ostréiculteurs : "C'est presque 95% de ce qu'on récupère mais nous avons de plus en plus de partenariats avec les déchetteries"

Depuis le début des vacances de Noël, il est possible de déposer ses coquilles d'huîtres dans les déchetteries de l'agglomération Rochefort Océan, à l'exception de celle située sur l'île d'Aix. 

Un service qui était déjà proposé dans les déchetteries des communautés de communes de Marennes, de l'île de Ré, de l'île d'Oléron, de l'agglomération de La Rochelle. 

De 25 à 80 tonnes de coquilles recyclées en trois ans 

C'est le syndicat mixte Cyclad qui a été précurseur : des bacs sont installés depuis Noël 2015 dans ses 24 déchetteries situées dans le nord de la Charente-Maritime. Gaëlle Merle, responsable "zéro déchet" à Cyclad en tire un bilan très positif : "La première année, nous avons récolté 25 tonnes de coquilles, puis ça a doublé pour 50 tonnes, nous avons atteint 80 tonnes environ l'an dernier et ce chiffre se stabilise cette année"

Les coquilles d'huîtres enfouies dans le sol ne polluent pas la planètes certes, mais autant les revaloriser explique Coline Saunier, de l'entreprise Ovine : "Si vous les mettez dans un incinérateur vous consommerez de l'énergie pour rien. La coquille ne brûlera pas puisque c'est un minéral"

"Mettre les coquilles d'huîtres dans un incinérateur ou les enfouir dans le sol ça n'a aucun sens "

Un avis partagé par Gaëlle Merle : "Mettre les coquilles d'huître dans un incinérateur ou les enfouir dans le sol ça n'a aucun sens. Elles ne vont pas créer d'énergie, elles ne vont pas se dégrader. Mettez les dans votre composteur, vous verrez, elle ne bougera pas. Des restes de repas romains ont été retrouvés dans les couches archéologiques. Autant qu'elles soient réutilisées pour fabriquer un produit qui nourrit les poules et qui contribue à maintenir des emplois locaux. C'est de l'économie circulaire !" 

De l'économie circulaire 

C'est justement pour rester fidèle aux valeurs de l'économie circulaire que Coline Saunier, bientôt propriétaire de l'entreprise Ovive (avec deux autres associés) refuse de récupérer des coquilles d'huîtres à l'autre bout de la France. "On nous les apporte de la Bretagne au bassin d'Arcachon. Ensuite, il vaut mieux qu'elles soient revalorisées localement, sinon on ne serait pas très bons en terme de neutralité carbone". Elle cite un agriculteur de Limousin qui s'en sert pour ses sols. 

L'entreprise Ovive est également de plus en plus sollicitée par des organisateurs d'événements comme les Francofolies, le festival du film d'Aventure, la fête du port, la fête de la pomme à Dompierre... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu