Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ne jetez pas vos masques chirurgicaux dans les poubelles ou les bacs jaunes

-
Par , France Bleu La Rochelle

Ne jetez pas vos masques chirurgicaux dans les poubelles ou les sacs jaunes. Les responsables des centres de tri des déchets des deux charentes lancent un appel au civisme : les masques ne se recyclent pas, et ils sont anxiogènes pour les agents du tri.

Une poubelle de 240 litres remplie en une journée par les masques chirurgicaux retrouvés dans les sacs jaunes au centre de tri des déchets Atriom à Mornac en Charente
Une poubelle de 240 litres remplie en une journée par les masques chirurgicaux retrouvés dans les sacs jaunes au centre de tri des déchets Atriom à Mornac en Charente - Calitom

A force de voir passer des masques, le directeur de Calitom (syndicat de gestion des déchets de la Charente) a décidé de faire un test au centre de tri Atrion à Mornac en Charente : il a demandé à un agent de retirer des tapis tous les masques chirurgicaux qui passaient. Résultat : "on a rempli une poubelle de 240 litres en une journée, ça fait quand même un bon volume : deux mille à 3 000 masques tous les jours-" estime François Filippi le directeur de Calitom. A La Rochelle, le responsable du service déchet de l'agglomération dont dépend Altriane, le centre de tri de Sainte-Soule est encore plus précis : "il passe entre 5 et 10 masques chirurgicaux par minute". 

Après un tri mécanique, il y a un affinage manuel dans le traitement des sacs jaunes
Après un tri mécanique, il y a un affinage manuel dans le traitement des sacs jaunes - Calitom

Or les masques chirurgicaux ne se recyclent pas . Ils sont composés de papier, de plastique, d'élastique et même parfois de métal au dessus du nez. Les masques, comme les gants en latex ou les mouchoirs doivent être placés dans un sac, et jetés dans les poubelles ou sacs noirs pour être incinérés ou enfouis. "Dans ce circuit, il n'y a aucune intervention humaine" explique François Filippi, le directeur de Calitom. Une fois les sacs collectés par les bennes dans les rues, ils arrivent dans des centre de traitement des déchets entièrement automatisés. Ce n'est pas le cas dans les centre de tri des déchets recyclables. "On a un tri mécanique pour séparer les différentes manières, mais il y a un affinage manuel" explique François Filippi, c'est le cas aussi au centre Altriane de l'agglomération de la Rochelle. 

La présence des masques est anxiogène pour les agents du tri 

A Mornac en Charente une quinzaine d'agent enlève à la main les objets qui ne se recyclent pas. Les erreurs de tri représentent 13% des déchets. Quand ils découvrent un masque chirurgical, les agents s'inquiètent. A priori le risque de transmission du Covid est mince "la durée de vie du virus est faible" reconnait François Filippi, mais les masques sont anxiogènes confirme Franck Bauchaud, le responsable du service déchet de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle. 

Certains ne se posent pas de question et jettent les masques dans la première poubelle venue - François Filippi, directeur de Calitom 

Si des masques chirurgicaux sont jetés dans les poubelles jaunes, c'est sans doute "par méconnaissance" pour François Filippi de Calitom. "Ils se disent sans doute que parce qu'il y a du papier, ils peuvent les mettre au recyclage". Mais il y a aussi selon lui, de l'incivisme : "certains ne se posent pas la question, et le jettent dans la première poubelle venue sans se poser la question du traitement de ce déchet". Il remarque qu'on retrouve aussi des masques par terre dans la rue, ou sur la plage : "ça c'est de la bêtise de personnes qui pensent à eux mais pas à l'environnement ni aux autres". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess