Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Néonicotinoïdes : la députée mayennaise de la majorité présidentielle, Géraldine Bannier, vote pour

-
Par , France Bleu Mayenne

Géraldine Bannier et ses collègues de la majorité présidentielle ont approuvé, ce mardi, à l'Assemblée Nationale, la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour soutenir la filière de la betterave sucrière. Les deux autres députés de la Mayenne ont voté contre.

Géraldine Bannier, députée de la 2e circonscription de la Mayenne
Géraldine Bannier, députée de la 2e circonscription de la Mayenne © Radio France - Radio France

L'Assemblée nationale a validé ce mardi le retour controversé des néonicotinoïdes, afin de sauver la filière betteraves, malgré l'opposition des défenseurs de l'environnement. Les députés ont adopté le "projet de loi relatif aux conditions de mise sur le marché de certains produits phytopharmaceutiques en cas de danger sanitaire pour les betteraves sucrières", lors d'un vote solennel par 313 voix pour et 158 contre. 

Géraldine Bannier, députée MoDem, groupe allié de LREM, a voté pour. Le centriste Yannick Favennec et le socialiste Guillaume Garot ont voté contre, "un recul pour l'environnement" estime, dans un communiqué, l'ancien ministre chargé de l'agroalimentaire. 

Cet insecticide, interdit en 2018 en raison de sa toxicité pour les abeilles, fait son retour pour lutter contre la prolifération d'un puceron vert, vecteur de la "jaunisse" qui affaiblit les plantes dans de nombreuses régions. "Nous sommes tous contre" ces insecticides tueurs d'abeille a expliqué le ministre de l'agriculture. Mais la baisse des rendements pour cause de "jaunisse" menace la pérennité de la filière des betteraves sucrières. Le secteur emploie 46.000 personnes en France. 

Le vote de l'Assemblée Nationale a suscité une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess