Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nord Franche-Comté : les forêts dépérissent à cause du réchauffement climatique

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans le Nord Franche-Comté, l'Office national des forêts (ONF) constate que les arbres sont malades et dépérissent en particulier de la zone qui va de Gray en Haute-Saône à la Suisse. A Belfort, c'est particulièrement visible sur le Massif du Salbert.

Selon l'ONF, la forêt est encore plus mal en point qu'après la tempête de 1999
Selon l'ONF, la forêt est encore plus mal en point qu'après la tempête de 1999 © Radio France - Mado Oblin

Les forêts du Nord Franche-Comté sont en mauvais état. L'Office national des forêts révèle que de nombreux arbres dépérissent. A Belfort, le Massif du Salbert est particulièrement touché. "En 1999 avec la tempête, on avait répertorié 1.700 mètres cubes de bois mort sur les 440 hectares de forêt. Aujourd'hui, on a inspecté uniquement les arbres le long des chemins, et on a trouvé 1.800 mètres cubes de bois en train de mourir", explique Thibault Roy, technicien à l'ONF. 

Une tempête silencieuse

Au premier abord, dans les bois, tout semble normal. Mais selon Thibault Roy, "ce n'est qu'une impression". Il faut bien observer les arbres, "sur certains individus on peut voir des tâches marron, c'est le scolyte du hêtre, signe que l'arbre est en train de dépérir." Les conséquences ce sont ce sont des chutes de branches ou d'arbres dans les cas les plus extrêmes

La cause de ces dépérissements est la sécheresse de 2018, puis les épisodes caniculaires de 2019.  Enfin les événements météorologiques récents n'ont pas aidé : "Ce qui accélère le phénomène, ce sont les coups de vents relativement violents de ces dernières semaines et qui provoque des chutes".

Les hêtres, les épicéas et les sapins sont particulièrement vulnérables 

Le Mont Salbert est particulièrement emprunté par des vététistes, des cyclistes et des promeneurs. Pour éviter les accidents, les arbres morts ou malades seront coupés

Le phénomène est lié au réchauffement climatique - Thibault Roy, technicien de l'ONF

Pour remplacer ces arbres, "on va planter des essences comme les châtaigniers, qui pourraient s'implanter dans nos forêts", détaille Thibault Roy. 

Le Mont Salbert interdit au public

Pour sécuriser les lieux, la mairie a pris un arrêté communal. Elle a décidé de fermer le Mont Salbert aux visiteurs et aux sportifs. Le but : permettre aux bûcherons de travailler en toute sécurité mais aussi éviter des accidents liés aux chutes de branches et d'arbres. 

En conséquence la Ronde du Salbert, le trail qui devait avoir lieu le 7 mars, est annulée. L'adjoint aux sports à la mairie de Belfort, Pierre-Jérôme Collard espère que le site sera praticable pour l'Enduro VTT programmé fin avril. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu