Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Notre-Dame de Paris : le parvis de la cathédrale fermé par précaution à cause du plomb

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les dernières mesures montrent une pollution au plomb. La préfecture de police a décidé de fermer provisoirement le parvis de la cathédrale, le temps de nettoyer.

Le parvis de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en avril 2020
Le parvis de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en avril 2020 © Radio France - Rémi Brancato

Une fermeture par précaution. La préfecture de police a décidé mardi d'interdire l'accès au parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris en raison de la concentration trop importante de plomb, deux après l'incendie qui a ravagé une partie de l'édifice.

Cet arrêté a été pris "après avis de l'agence régionale de santé d'Île-de-France par mesure de précaution". La circulation des piétons et des véhicules est désormais interdite dans un périmètre défini, en attendant l'opération de nettoyage.

Le parvis, rouvert au public il y a tout juste un an, est sous étroite surveillance depuis l'incendie. "Les résultats de la dernière campagne de mesures ont fait apparaître des concentrations de poussières de plomb supérieures au niveau habituel parisien en certains points du parvis", indique la préfecture de police dans un communiqué.

L'origine de cette pollution reste incertaine

Dès le 30 avril, les mesures montraient une première augmentation des concentrations en plomb, précise l'Agence régionale de santé (ARS) à France Bleu Paris. Un niveau toutefois inférieur à la valeur repère de 5000 µg/m², considérée depuis l'incendie comme la limite à ne pas dépasser. Malgré un nettoyage approfondi réalisé dans la foulée, de nouveaux prélèvements réalisés le 10 mai ont montré une nouvelle hausse, de 9 050 µg/m² en moyenne, soit près du double de la valeur repère.

L'origine exacte de cette pollution n'est aujourd'hui pas connue. "Des analyses sont encours pour comprendre l'origine alors que la concentration de poussières de plomb était restée basse pendant près d'un an", explique l'ARS. Les mesures réalisées dans les rues adjacentes à la cathédrale n'ont pas montré de concentrations plus élevées que la moyenne.

"Dès que le nettoyage sera réalisé et que l'ensemble des valeurs relevées seront revenues à un niveau suffisamment bas, le parvis sera à nouveau ouvert au public", précise la préfecture de police. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess