Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

"Nous ne sommes pas inquiets" : les producteurs du Gers réagissent au risque de grippe aviaire

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le représentant de la filière volaille dans le Gers veut rassurer après l'apparition de plusieurs foyers de grippe aviaire en Europe de l'Est.

Un élevage de canards à Endoufielle dans le Gers (image d'illustration)
Un élevage de canards à Endoufielle dans le Gers (image d'illustration) © Radio France - France Bleu Occitanie

"Nous ne sommes pas très inquiets car nous nous sommes prémunis contre les risques de propagation de la grippe aviaire." Philippe Baron, producteur de foie gras dans le Gers et président de la filière volaille en Occitanie veut rassurer. Ce vendredi, la Coordination rurale demande aux autorités _"d'_interdire rapidement les importations de volailles en provenance des pays infectés et d'attirer la vigilance des douanes sur ce risque" selon France Bleu Périgord

Plusieurs foyers de grippe aviaire (H5N8) ont été détectés dans des élevages en Pologne, Slovaquie, Hongrie et Roumanie, mais aussi dans la faune sauvage. La propagation du virus peut se faire par camions entre la France et ces pays. Car nos départements exportent des canards et les camions peuvent être contaminés par des déjections sur le retour. C'est comme cela que se transmet le virus. 

Des filets sur les camions 

Toutes les précautions sont prises dans les élevages du Gers selon la filière. "On transporte le moins possible les canard vivants, plutôt morts pour éviter les transmissions et on met des filets sur les camions," détaille Philippe Baron. Il y aussi le risque de "contamination par le ciel," ajoute le professionnel. Les flux migratoires d'oiseaux contaminés qui passent au-dessus des terres. Un risque impossible à maîtriser. 

Pire scénario, si jamais la grippe venait à éradiquer un élevage, un fond d'indemnisation national existe pour réparer le tort causé aux éleveurs et aux producteurs. 

L'interview de Philippe Baron, éleveur de volailles dans le Gers et représentant de la filière pour l'Occitanie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu