Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvel épisode de pollution dans le Nord et le Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord

C'est la deuxième fois en quelques jours que l'agence ATMO enregistre des pics de pollution aux particules. Le littoral du Nord et du Pas-de-Calais est plus particulièrement touché. Malgré le confinement et les voitures qui ne roulent plus, la pollution est donc présente au rendez-vous du printemps.

Ce sont les capteurs du Littoral qui ont enregistré les plus forts taux de particules
Ce sont les capteurs du Littoral qui ont enregistré les plus forts taux de particules © Maxppp - Sebastien JARRY

Le dernier épisode de pollution remonte à la fin du mois de mars. On pouvait imaginer qu'avec un confinement prolongé le phénomène pourrait s'atténuer, il n'en est rien. Il faut savoir que ces épisodes de pollution sont courants au printemps, traditionnellement durant les mois de mars, avril et mai.

Le trafic automobile n'est donc pas à l'origine des particules qui ont fait leur apparition dans la nuit de mardi à mercredi. Mais d'autres activités se poursuivent durant cette période de confinement et notamment l'agriculture. Une pollution qui touche plus particulièrement le littoral.

Certains bateaux mouillent dans le détroit sans couper leurs moteurs
Certains bateaux mouillent dans le détroit sans couper leurs moteurs © Radio France - Pierre Coquelin

Autour des capteurs installés du côté de Dunkerque ont peut imaginer que l'activité industrielle n'est pas étrangère à ce phénomène de pollution. Même si la plupart sont à l'arrêt ou quasiment, l'arrêt et le redémarrage de l'activité génèrent parfois davantage de particules que lorsqu'elles adoptent un rythme de croisière.

Quant au Calaisis, des navires ont été observés mouillant au large, dans le détroit du Pas-de-Calais. Pour conserver leurs services à bord ils n'ont donc pas stoppé leurs machines et les moteurs tournent à l'arrêt.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess