Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Orléans : toujours trop de dépôts sauvages sur la voie publique !

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis un an, la ville d'Orléans a musclé sa politique de prévention et de répression des incivilités sur la voie publique. 280 procès verbaux ont été dressés pour des jets de mégots, des crachats, des crottes de chiens ou encore des dépôts d'ordures. Une situation qui s'améliore tout doucement.

Un sac poubelle abandonné près d'une poubelle Rue Louis Roguet
Un sac poubelle abandonné près d'une poubelle Rue Louis Roguet © Radio France - Patricia Pourrez

Orléans, France

Il y a un an, la ville d'Orléans présentait en conseil municipal un plan d'actions pour lutter contre les incivilités sur la voie publique. Du jet de mégot au crachat en passant par la crotte de chien et le dépôt d'ordures, l'objectif était d'abord d'informer, de prévenir et au pire des cas de verbaliser. Pour cela, une brigade spéciale, composée d'agents de surveillance de la voie publique, sillonne le centre ville et le quartier Madeleine. " On est là d'abord et surtout pour expliquer et sensibiliser" explique l'un de ces ASVP. " Parfois le ton monte, mais globalement sur les 280 verbalisations qu'on a dressé cette année, ça s'est plutôt bien passé." A 3 reprises seulement, ces agents ont dû faire appel à leurs collègues de la police municipale. 

Des sacs poubelles fouillés dans les règles 

" Aujourd'hui, avec cette brigade, on a franchi un cap" reconnait l'adjoint à la sécurité, Olivier Geffroy. " Ils portent la parole municipale. Maintenant il y a encore des points noirs à régler." L'élu vise en particulier les dépôts sauvages d'ordures. Dans le centre ville , quartier Bourgogne notamment, on trouve encore sur les trottoirs de nombreux sacs poubelles jetés n'importe comment. " On passe les lundis matins avec des agents du service propreté dont un qui est assermenté pour fouiller dans les sacs" explique Olivier Geffroy. " Si on retrouve un nom ou une adresse dans le sac, on sonne ou on écrit à la personne pour lui rappeler les règles." Parfois, des rondes sont aussi organisées pour prendre en flagrant délit des habitants qui déposent des ordures ou des encombrants sur la voie publique. 

Fouille d'un sac abandonné sur la voie publique - Radio France
Fouille d'un sac abandonné sur la voie publique © Radio France - Patricia Pourrez

Dans le centre ville, c'est un sujet très sensible reconnait l'adjointe, Brigitte Ricard. " Il y a beaucoup de co-propriétés avec des jeunes ou des étudiants et personne ne sait vraiment qui et quand sortir les poubelles. Du coup, c'est un peu n'importe quoi". Dans ces cas là, les coachs du service propreté de la Métropole peuvent aussi intervenir pour rappeler les jours et les heures de ramassage et faire un peu de pédagogie. Ils rappellent également qu'un service de collecte à la demande a été lancée cette année pour éviter justement les dépôts d'encombrants. Mais, ce service ne fonctionne que sur le centre ville et le quartier Madeleine-Dunois pour l'instant.

Des amendes pouvant aller jusqu'à 450 euros

Si les rappels aux règles ne suffisent pas, les agents de la ville peuvent verbalisés les auteurs d'incivilités. Ce sont des contraventions de 3ème catégorie, allant de 68 euros jusqu'à 450 euros. Dans les cas les plus graves, le parquet d'Orléans peut aussi décider de rappels à la loi ou des peines d'intérêt général. " On avait bien travaillé en amont avec le Procureur " explique Olivier Geffroy, " et je peux vous garantir que ses services jouent le jeu aussi. Il y a une suite à nos signalements". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu