Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ours tué dans les Pyrénées : 20 associations portent plainte et exigent un remplaçant

Par

Parmi les plaignants, des associations historiquement implantées dans les Pyrénées, mais aussi des grandes ONG. Pour l'instant, le tueur de l'ours abattu le 9 juin en Ariège n'a pas été interpellé.

Les défenseurs de l'ours ont déjà manifesté le week-end dernier à Foix. Les défenseurs de l'ours ont déjà manifesté le week-end dernier à Foix.
Les défenseurs de l'ours ont déjà manifesté le week-end dernier à Foix. © Maxppp - Sébastien LAPEYRERE

Elles s'allient et demandent justice. Vingt associations de protection de la nature annoncent dans un communiqué ce jeudi 25 juin qu'elles portent plainte, après la mort de l'ours abattu par arme à feu le 9 juin dans les Pyrénées ariégeoises, sur la commune d'Ustou.

Publicité
Logo France Bleu

Ces associations rappellent que la destruction illégale d'une espèce protégée est passible de 3 ans de prison et 150.000 eurosd’amende. Elles se sont donc regroupées pour déposer une plainte contre X, "du chef de destruction d’une espèce protégée et de tout autre chef que l'enquête diligentée permettra d'identifier". Parmi les plaignants figurent les associations historiquement installées dans les Pyrénées, comme Pays de l'ours - Adet, la SEPANSO 64, ou le Comité Écologie Ariégeois. Mais il y aussi des grandes ONG, comme France Nature Environnement, et le WWF France.

Pas d'interpellation pour l'instant

Cette plainte n'est pas une surprise, elle était annoncée. Par ailleurs, ce groupe d'associations exige le "remplacement immédiat" de l'animal tué. Il rappelle que "l'ours, comme d'autres espèces (isard, bouquetin, desman ...) fait partie intégrante du patrimoine des Pyrénées".

Quant au tueur de l'ours, il n'a toujours pas été interpellé. Plusieurs personnes ont été entendus par les gendarmes de Saint-Girons, qui mènent l'enquête, mais il n'y a pas eu de garde à vue. Et la forte récompense promise par l'ONG Sea Sherperd , dépassant les 30.000 euros, n'a pas incité les Ariégeois à parler pour dénoncer le coupable.

Les 20 associations déposant plainte

Altaïr Nature, Animal Cross, ASPAS, Association Charles Flahault, Comité Ecologie Ariégeois (CEA), FERUS (Groupe Loup France/ARTUS), FIEP Groupe Ours Pyrénées, France Nature Environnement (FNE), France Nature Environnement Hautes Pyrénées (FNE 65), France Nature Environnement Midi- Pyrénées (FNE Midi-Pyrénées), Humanité et Biodiversité, Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), Mountain Wilderness, Nature En Occitanie, Pays de l'Ours - Adet(Association pour le Développement Durable des Pyrénées), Société d’Etude de Protection et d’Aménagement de la Nature dans le Sud Ouest – Pyrénées-Atlantiques (SEPANSO 64), Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM), Société Herpétologique de France, Société nationale de protection de la Nature (SNPN), WWF France. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu