Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Palmiers et lavande dans l'Yonne : quand la sécheresse modifie nos jardins

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Fini le temps des géraniums et du gazon bien vert. Cet été, la sécheresse a poussé bon nombre d'Iconnais jardiniers "du dimanche" à changer ses habitudes. Et ses achats en jardinerie. Aujourd'hui, les stars sont les plantes méditerranéennes, résistantes à la chaleur et moins voraces en eau.

A l'entrée de la pépinière chez Botanic, les palmiers ont remplacé les géraniums
A l'entrée de la pépinière chez Botanic, les palmiers ont remplacé les géraniums © Radio France - Soisic Pellet

Yonne, France

La sécheresse a fait de gros dégâts dans l'Yonne cet été. Les agriculteurs ont été touchés mais aussi les jardiniers "du dimanche". Entre épisode de canicule et restrictions d'eau, peu de plantes ont survécu. Et cela modifie nettement nos habitudes en matière de jardinage. La preuve avec cette enquête menée par une entreprise spécialisée dans la vente de végétaux, Promesse de fleurs. Selon elle, 96% des français interrogés envisagent de modifier leurs pratiques par rapport aux changements climatiques, notamment dans le choix des plantes. 

Des plantes méditerranéennes et même tropicales dans l'Yonne 

Une tendance qui se vérifie chez nous. Chez Botanic, une jardinerie près d'Auxerre, les plantes méditerranéennes sont devenues les stars de la pépinière. "Des palmiers, des oliviers, de la lavande" désormais installés juste à l'entrée explique Alexis, en charge du rayon. "Des plantes qui aiment le soleil et qui n'ont pas besoin de beaucoup d'eau. On nous demande même de plus en plus des plantes tropicales" ajoute-t-il. 

On est passé d'un extrême à l'autre. Du climat tempéré au climat tropical. Alexis, responsable de la pépinière chez Botanic. 

La faute à la sécheresse évidemment, surtout en période de vacances, quand on ne peut pas arroser. "Quand on est rentrés, toutes nos plantes étaient mortes. Alors, les géraniums, tout ça, on a enlevé. On privilégie maintenant les plantes plus grasses" raconte Patricia. 

Un arrosage "au goutte-à-goutte"

Autre souci majeur : celui de l'arrosage. Selon cette même enquête, la moitié des personnes interrogées avouent l'avoir augmenté cet été, malgré de nombreuses restrictions d'eau. Sauf que ce n'est pas la bonne méthode assure Philippe, un amateur de jardin. Chez lui, "le puits s'est presque totalement vidé. 40 centimètres au lieu de deux mètres d'habitude. Il a bien fallu trouver des solutions". Il a donc installé un goutte-à-goutte pour ses pieds de tomate. Peu énergivore, peu consommateur en eau et très efficace assure-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu