Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Parc du Pilat : une opération pour sensibiliser à la biodiversité

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L'Office français de la biodiversité était présent ce mardi au Pilat pour une opération de sensibilisation au respect de la faune et de la flore. Une action justifiée par la surfréquentation des parcs régionaux depuis le déconfinement, qui s'accompagne de comportements nocifs pour la nature.

Le respect des espaces naturels est un élément primordial de la préservation de la biodiversité du Pilat.
Le respect des espaces naturels est un élément primordial de la préservation de la biodiversité du Pilat. © Radio France - Pierre Boudias

Avec leurs écussons de police et leurs armes à la ceinture, les inspecteurs de l'environnement de l'Office Français de la Biodiversité (OFB) pourrait inquiéter les promeneurs. Mais ces policiers d'un genre particulier ne sont pas là pour contrôler, mais bien pour expliquer les spécificités de la faune locale aux visiteurs. "Il s'agit d'un espace classé qui abrite tout un cortège d'espèces, comme le faucon pèlerin. Cela nous pousse à porter une attention particulière à la protection de leur habitat", détaille  Adrien Bonnot, un des inspecteurs. 

Apprendre pour respecter

Depuis le déconfinement de nombreux Ligériens viennent chercher un bol d'air frais sur les hauteurs du Pilat, au point de risquer la surfréquentation. Un retour à la nature massif qui s'accompagne parfois de mauvais comportements. "Les gens viennent, pique-niquent et laissent des emballages, parfois du papier toilette, ce qui dégrade la nature", se désole Michel Perez, la directrice du Parc. Elle se réjouit de la venue des équipes de l'OFB et de leur travail de prévention. "On comprend, bien sûr, qu'après le confinement, les gens veuillent profiter de la nature. On ne leur dit pas de ne pas venir, mais de venir en respectant cet espace". 

À travers cette opération, les travailleurs de l'environnement cherche à faire découvrir la nature pour mieux encourager les promeneurs à la respecter. Des longues-vues ont été installées pour leur permettre de jouer aux ornithologues en herbe. "C'est très intéressant, on découvre des espèces qu'on aurait pas remarqué en se promenant. C'est important de sensibiliser comme ça pour préserver le parc", s'enthousiasme une Roannaise, habituée de longue date du Pilat. 

Augmentation de la fréquentation

Depuis le déconfinement , les espaces protégés de France ont connu une augmentation de la fréquentation de 30%. Un chiffre qui justifie cette opération, intitulée  "Ne gâchons pas nos retrouvaille avec la Nature", selon Jacques Dumez, directeur régional de l'Office français de la biodiversité. "De la même manière qu'il y a des gestes barrières contre le Covid, il y a des gestes simples à respecter pour préserver la nature. Ne pas sortir des sentiers, ne pas jeter ses déchets,  surveiller les départ de feu... il était important de les rappeler au sortir d'une période qui est un appel à reconnecter avec les espaces naturel".  Un rôle de prévention important pour cette toute jeune structure (crée en janvier 2020), mais qui s'accompagne également d'un pouvoir de police. Les inspecteurs de l'OFB sont habilités à infliger des amendes aux pollueurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess