Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lorraine : le Parc Sainte-Croix va relâcher deux chouettes de l'Oural dans la nature en Allemagne

Il faut sauver la chouette de l'Oural, une espèce rare et menacée. Le parc animalier de Sainte-Croix, en Lorraine, a donc décidé d'envoyer deux de ses petites protégées en Allemagne pour les relâcher dans la nature en espérant repeupler les lieux. Le grand voyage commence ce mercredi.

Les deux rapaces sont nés en avril au parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes et ils seront relâchés dans une forêt bavaroise dans un mois
Les deux rapaces sont nés en avril au parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes et ils seront relâchés dans une forêt bavaroise dans un mois © Radio France - Lucas Valdenaire

Le parc animalier de Sainte-Croix, en Lorraine, a décidé d'envoyer dès mercredi deux chouettes de l'Oural, espèce rare et menacée, en Allemagne pour les relâcher dans la nature et espérer repeupler les lieux. Mais avant le grand départ, il fallait faire un état de santé des animaux. 

C'est donc le grand jour ce mardi dans la volière : un soigneur pour attraper les chouettes de l'Oural et un vétérinaire pour vérifier leur état de santé. Derrière le filet de protection, les visiteurs en prennent plein les yeux. "C'est une chance de voir ça, c'est pas tous les jours ! En plus elle est belle, reconnaît Bastien, 11 ans. D'abord, on s'occupe d'elle et ensuite on la relâche tranquillement pour qu'elle mène sa petite vie sauvage."

Les soigneurs de Sainte-Croix capturent les deux rapaces pour vérifier leur état de santé ainsi que leur bague d'identification avant le grand voyage
Les soigneurs de Sainte-Croix capturent les deux rapaces pour vérifier leur état de santé ainsi que leur bague d'identification avant le grand voyage © Radio France - Lucas Valdenaire

D'abord les chouettes, bientôt les lynx

Le jeune garçon est venue avec sa grand-mère Françoise, habitante de la région parisienne. Tous les deux écoutent les animaliers pour savoir ce que vont devenir ces deux jeunes oiseaux protégés d'à peine trois mois : un mâle de 658g et une femelle de 865g. "Ils vont prendre la route pour la Bavière en Allemagne", confirme Iann, directeur animalier. "Ils seront installés dans une grande volière et on ouvrira les portes dans un mois. Ce sont les chouettes qui décideront quand sortir. Les deux animaux vont devoir apprendre la vie dans la nature mais ils capturent déjà des petites souris ici à Sainte-Croix, donc ils savent comment se nourrir."

C'est toujours un rêve de voir un animal repartir dans la nature et faire partie de la population sauvage

La chouette de l'Oural a disparu depuis un siècle de la forêt bavaroise allemande. Un projet de réintroduction est lancé depuis 2017.

Avant ces deux rapaces nocturnes, le parc lorrain avait déjà relâché des bisons d'Europe en Azerbaïdjan l'an dernier. Bientôt, ce seront des lynx en Pologne. Sans oublier la création d'un centre d'élevages de cistudes, des petites tortues protégées, elles aussi. 

"Ce n'est pas vraiment notre but de relâcher les animaux mais si nous avons l'opportunité de le faire, on le fait, ajoute Iann. C'est toujours un rêve de voir un animal repartir dans la nature et faire partie de la population sauvage."

Émerveillement et sensibilisation

"Les missions du parc de Sainte-Croix, c'est la sensibilisation du grand public, c'est la conversation des espèces menacées mais ce sont aussi ces programmes de réintroductions d'animaux, explique Clément Leroux, le directeur de la communication. Ces deux chouettes sont menacées et elles ont un rôle important dans l'équilibre des écosystèmes, par leur prédation notamment. On a besoin de les préserver et de renforcer les populations sauvages."

On ne peut protéger que ce qu'on connaît

"Sainte-Croix est un lieu de reconnexion à la nature, ajoute Clément Leroux. On peut se reconnecter par l'émerveillement mais aussi par la sensibilisation et l'éducation. Si on repart d'ici avec 10, 15 ou 20% d'informations supplémentaires, on sera de meilleurs éco-citoyens. On ne peut protéger que ce qu'on connaît."

La connaissance et la transmission aux plus jeunes. Le parc animalier accueille 25.000 élèves chaque année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess