Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : l'entreprise Lafarge, soupçonnée de polluer la Seine, se dit victime de malveillance

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une enquête a été ouverte contre l'entreprise de travaux publics Lafarge, indique ce mardi le parquet de Paris. Elle est soupçonnée de déverser des déchets, ciment et plastique, dans les eaux de la Seine vers Bercy. Lafarge explique de son côté être victime de malveillance.

L'entreprise Lafarge dans le quartier de Bercy.
L'entreprise Lafarge dans le quartier de Bercy. © Maxppp - Aurelien Morissard

L'entreprise de travaux publics Lafarge va devoir s'expliquer. Une enquête est en cours. Elle est soupçonnée de polluer les eaux de la Seine. Elle déverserait des eaux usées contenant du ciment et du plastique dans le fleuve à Paris.

De son côté, Lafarge se dit victime d'une malveillance. D'après le groupe, une plaque a été dévissée cet été dans le dernier bassin de décantation des eaux de lavage des camions. Il compte déposer une plainte.

Des garde-pêches donnent l'alerte

L'enquête a été ouverte pour "déversement de substances nuisibles par personne morale", "jet ou abandon par personne morale de substances nuisibles" et "utilisation de produits phytosanitaires sans respecter les conditions d'utilisation", indique le parquet de Paris. L'Office français de la biodiversité est chargé de faire la lumière sur cette affaire, précise le parquet.

Ce sont des garde-pêches de la Fédération interdépartementale de pêche et de protection des milieux aquatiques qui ont donné l'alerte le 27 août 2020. Une vidéo, qu'ils ont tournée, a été transmise à la justice. Les garde-pêches parlent de mélange de béton et de fibres plastiques qui est déversé directement dans la Seine, au niveau d'une centrale de fabrication de béton Lafarge dans le quartier de Bercy à Paris.

La mairie de Paris veut porter plainte

Le Premier adjoint à la maire de Paris, Emmanuel Grégoire, a fait part de sa stupeur à l'annonce de cette pollution. Il souhaite des explications de la part des patrons de Lafarge. Il précise qu'une plainte va être déposée. 

"C'est au mieux une coupable négligence, au pire un acte volontaire d'autant plus criminel", déclare la maire écologiste du 12e arrondissement de Paris, Emmanuelle Pierre-Marie, "la Mairie du 12e arrondissement prendre toute sa part dans l'action en justice intentée par la Ville de Paris".

L'adjoint à la maire de Paris chargé de la Transition écologique est scandalisé

"Nous ne manquerons pas de demander des comptes à cette entreprise qui abîme notre fleuve" : réagit Dan Lert, sur Twitter. "Cette situation n'est plus tenable : _Paris doit regagner le contrôle de la Seine_, en ayant un droit de véto sur les installations ayant un impact écologique pour qu'elles soient toutes compatibles avec nos ambitions environnementales". Il ajoute : "La Seine et les canaux sont des biens communs, si chers aux Parisiennes et aux Parisiens, des refuges pour la biodiversité et un atout pour un transport écologique. Protégeons-les! "

Le parti Europe Ecologie-Les Verts dénonce une atteinte à l'environnement

Dans un communiqué publié ce mardi, EELV accuse le cimentier de "porter préjudice à la santé publique". 

Danielle Simonnet avait déjà pointé du doigt Lafarge

La conseillère de Paris, Danielle Simonnet, demande "la fermeture immédiate du site polluant, une enquête sur tous les sites parisiens de Lafarge et que l'entreprise soit poursuivie et paye la note" si la pollution est avérée. Elle rappelle, dans un communiqué, qu'en octobre 2019, elle avait relayé l'alerte de riverains de la centrale à béton Lafarge de Javel. Ils dénonçaient une pollution des eaux de la Seine par cette société.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess