Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il n'y a pas un jardin parisien qui ne recèle pas un petit trésor", affirme le jardinier de Versailles

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Alain Baraton, jardinier en chef de Versailles, a sorti ce mercredi chez Grasset "Mes jardins de Paris". Il y livre et raconte des anecdotes et propose aux Parisiens de redécouvrir les espaces verts de la capitale. Il était l'invité de France Bleu Paris ce jeudi.

Le jardin du Luxembourg à Paris.
Le jardin du Luxembourg à Paris. © Maxppp - Peter Schickert

Son confinement, Alain Baraton l'a passé à Versailles dans son domaine, à entretenir le parc du château avec une équipe restreinte. Dans son livre sorti ce mercredi chez Grasset, il y raconte des anecdotes sur les espaces verts de Paris notamment, ville avec laquelle il a tissé un lien particulier. Il revient sur cette période de confinement. 

"Je pense que le confinement aurait été beaucoup moins difficile pour tous s'il avait été possible pour les enfants de profiter des squares, pour les sportifs de sortir. Je ne cesse de le dire, un jardin ce n'est pas qu'un agencement de plantes vertes, c'est un lieu où l'on peut réfléchir (...) s'aérer la tête, c'était très important qu'ils rouvrent et ils l'ont fait, j'en suis très heureux", raconte Alain Baraton à France Bleu Paris.

La nature a repris ses droits

"C'est important et étonnant, le jardin est un jardin entretenu et doit faire face à l'assaut des promeneurs. À Paris, certains jardins sont visités par une quantité incroyable de personnes. Il y a un danger qui menace les vieux arbres, c'est le piétinement. Il y a également l'utilisation abusive de certaines machines, les tondeuses, débroussailleuses (...) les jardins ont soufflé pendant deux mois et cela a été bénéfique pour les plantes, les oiseaux et petits mammifères qui vivent dans ces jardins", explique le jardinier en chef de Versailles.

"Il n'y a pas un jardin parisien qui ne recèle pas un petit trésor - Alain Baraton, jardinier en chef de Versailles.

Pour lui, nul doute que ces "deux mois de vacances", comme il le décrit, ont été bénéfiques pour les espaces verts. Le jardinier en chef en a profité pour redécouvrir les secrets des jardins parisiens. "Il y a le petit canon du jardin du Palais Royal qui donne l'heure à midi le mercredi. Il y a des arbres comme dans le square Viviani qui abrite l'arbre le plus vieux de Paris, les contre-allées de l'avenue Foch", détaille Alain Baraton.

"Les visiteurs vont redécouvrir Versailles"

Le jardinier de Versailles insiste : "On a trop l'habitude de s'asseoir sur un banc, le traverser, sans prendre le temps réellement de le visiter. Il faut prendre le temps de le regarder. Il faut discuter, converser avec le personnel chargé de l'entretien. Ils sont tous extraordinaires, ils vont vous montrer une vieille écorce, un fleurage impressionnant, il n'y a que des merveilles".

Le château et ses jardins rouvrent ce samedi au public. Pendant le confinement, une équipe d'astreinte était présente sur le domaine pour l'entretien des jardins. Et cette année, une nouveauté ne manquera pas de ravir les visiteurs. 

"Des soins particuliers ont été dispensés sur le parterre du grand Trianon. C'est une équipe de jeunes gens qui a conçu un jardin africain, un parterre planté uniquement de végétaux africains, des palmiers, des bananiers (...) c'est impressionnant. Les visiteurs vont redécouvrir Versailles", conclut Alain Baraton.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu