Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pays Basque : Toujours aucune décision pour l'avenir de la route de la corniche, menacée par l'érosion

-
Par , France Bleu Pays Basque

La treizième édition de "Un Dimanche sur la corniche" se tient ce dimanche, entre Ciboure et Hendaye. Comme chaque année, la départementale sera fermée pour l'occasion. Les visiteurs pourront profiter des ateliers au calme, et découvrir les particularités de la corniche, menacée par l'érosion.

Chaque année, la côte rocheuse perd en moyenne 20 centimètres.
Chaque année, la côte rocheuse perd en moyenne 20 centimètres. © Maxppp - Caroline Blumberg

Pays Basque, France

Voilà des années que l'on en parle, au Pays Basque. Quel est l'avenir de la corniche qui, entre Ciboure et Hendaye notamment, est menacée par l'érosion ? Cette question est abordée ce dimanche, lors de la fête de la corniche. "Un Dimanche sur la corniche" propose, comme chaque année, des ateliers découverte de la faune et de la flore sur ces 300 hectares. Les particularités du milieu sont également au programme, pour que les locaux comprennent les enjeux auxquels la corniche fait face, notamment celui de l'érosion. 

Selon les derniers chiffres connus à ce jour, la côte rocheuse perd en moyenne 20 centimètres par an. Ce taux de recul reste relativement faible, mais l'érosion se fait par à-coups avec des évènements exceptionnels, comme des éboulements.

Combien de temps la route de la corniche résistera-t-elle ?

Longue de six kilomètres, la route de la corniche est forcément menacée. Le département veut la maintenir le plus longtemps possible

"Il ne faut pas nourrir les inquiétudes. Oui, il y a un vrai questionnement. Mais il faut qu'on ait plus d'infos." - Jean-Jacques Lasserre, président des Pyrénées-Atlantiques

C'est dans ce contexte que le département vient de lancer une étude géotechnique ainsi qu'un groupe de travail. Le but serait d'évaluer les différents points de fragilité, sur la corniche. En parallèle, la Communauté d’agglomération Pays Basque a lancé des recherches il y a quelques mois. La gestion des risques est, en partie, de la responsabilité des communes. 

Aucune décision figée pour l'instant

Le sujet revient tel un refrain, depuis au moins une dizaine d'années au Pays Basque. Mais pour l'instant, aucune décision n'est prise pour la départementale 912. 

"Tout ceci devra déboucher un jour sur des décisions", selon le président du département, Jean-Jacques Lasserre.

"Cette route a des fonctions. Il faut donc qu'on se munisse de tous les éléments pour prendre des décisions." - Jean-Jacques Lasserre, président des Pyrénées-Atlantiques

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu