Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 180.000 manifestants dans une trentaine de villes
Environnement

Pays Basque : une colline pour découvrir les trésors de la biodiversité

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le département des Pyrénées-Atlantiques, propriétaire de la colline de la Bergerie à Cambo-les-Bains, vient de construire sur ce site classé Espace Naturel Sensible, un bâtiment pédagogique "Elondare" pour sensibiliser le public à la biodiversité.

Le bâtiment "Elondare" entièrement en bois du Pays Basque
Le bâtiment "Elondare" entièrement en bois du Pays Basque - Département des Pyrénées Atlantiques

Cambo-les-Bains, France

Il suffit de 10 minutes de marche pour accéder au sommet de la colline de la Bergerie à Cambo-les-Bains. Les voitures sont interdites. Le site est classé "Espace Naturel Sensible" acheté par le département des Pyrénées-Atlantiques dans les années 80.

"Elondare

Un nouveau bâtiment entièrement en bois a vu le jour au sommet de la colline, au milieu d'arbres centenaires. Il a été baptisé en basque : "Elondare". Un nom entièrement inventé par le département , à partir de "Elorri Mendi", nom originel de la colline qui signifie "montagne de l'aubépine"  et de "ondarea" , "le patrimoine" en  langue basque. En forme de feuille, il a été imaginé par l'architecte Inaki Noblia qui a vécu petit dans la ferme située autrefois à cet emplacement. Sa famille avait racheté la propriété à des Anglais. Le bois utilisé provient à 100% du Pays Basque comme les acacias et les peupliers de Mauléon ou encore les chênes de Came. 

Animations pédagogiques

"Le bâtiment deviendra au printemps prochain un lieu où seront organisées des animations pédagogiques pour sensibiliser les promeneurs, les familles et les écoliers à la biodiversité " précise Peio Lambert, technicien biodiversité au Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques.

Peio Lambert, l'architecte Inaki Noblia et le charpentier-sculpteur Jean-Yves Behoteguy - Radio France
Peio Lambert, l'architecte Inaki Noblia et le charpentier-sculpteur Jean-Yves Behoteguy © Radio France - Nathalie Bagdassarian

"L'histoire du site sera racontée parce qu'elle explique bien comment la nature a été totalement modifiée lorsque des Anglais dans les années 1920 ont acheté cette colline totalement pelée par les brebis et le bétail de l'époque. Ils ont planté des essences d'arbres provenant d'un peu partout en Europe et ailleurs dans le monde, ce qui a totalement modifié l'équilibre du site et a incité d'autres espèces à s'implanter" explique Peio Lambert. La suite de son interview à écouter ci-dessous.

"Des tritons palmés , la sittelle torchepot et des écureuils à observer et découvrir"

Alain Roger, le président de l'association "Nature et Abeilles" - Radio France
Alain Roger, le président de l'association "Nature et Abeilles" © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Un rucher école

L'association de Larresore, "Nature et Abeilles" installera 10 ruches sur le site. Les enfants pourront observer les abeilles à travers une petite trappe à l'intérieur du bâtiment. "Ils apprendront ainsi la vie des abeilles domestiques mais au-delà de tous les insectes pollinisateurs, essentiels et indispensables à la vie" insiste Alain Roger, le président de "Nature et Abeilles ".

"Pas de fruits, ni de légumes sans pollinisateurs"

Toutes les animations débuteront au printemps prochain. Elles seront alors disponibles sur le site internet du Département : www.le64.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu