Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays de Montbéliard : vers la gratuité des bus les jours de pollution

La question est au menu des discussions de ce jeudi soir des élus de Pays de Montbéliard agglomération : rendre gratuits les bus du réseau Evolity lors des pics de pollution. Il y en a une douzaine par an. Ce pourrait être la première étape vers une gratuité totale. En tout cas le débat est ouvert.

Les bus Evolity pourraient devenir gratuits les jours de pic de pollution
Les bus Evolity pourraient devenir gratuits les jours de pic de pollution © Radio France - Manon Klein

Le débat sur la gratuité des transports est engagé à PMA, à l'image d'autres agglomérations de France. Ce soir est sans doute la première étape, avec, lors des débats de Pays de Montbéliard agglomération, la question de la gratuité des bus Evolity lors des pics de pollution. Ce qui représente une petite douzaine de journées par an.

Convaincre les automobilistes de passer au bus

"Une façon de faire de l'écologie positive", explique Magali Duvernois, vice présidente chargé de l'environnement, avec un objectif connexe : tenter de convaincre des automobiliste de se reporter sur le bus. Evolity va comptabiliser cette clientèle ainsi captée. Les recettes du réseau sur une journée sont évaluées à 3000 €. L'opération devrait donc coûter entre 30 à 40 000 € à PMA chaque année.

Un pas vers la gratuité totale?

La gratuité totale, elle, se chiffre en centaine de milliers d'euros, puisque la billleterie pèse 15 % du budget du transport. Mais c'est un autre débat qui s'annonce nourri. Celui de ce jeudi soir sur les pics de pollution devrait sûrement faire l'objet d'un relatif consensus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess