Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : se cultiver et se divertir chez soi

Pendant le confinement, participez au recensement des jardins

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Puisque nous sommes assignés à domicile, les associations environnementales nous appellent à nos rendre utiles en recensant toutes les espèces vivantes qui peuplent nos jardins.

Vous pouvez par exemple compter les mésanges bleues
Vous pouvez par exemple compter les mésanges bleues - Jean-Marie PRUVOST, un adhérent à Indre Nature.

Plusieurs associations entendent profiter du confinement pour nous mettre au travail. Il suffit de se munir d'un papier, d'un crayon, éventuellement de son téléphone portable pour faire des photos, et de recenser une à une toutes les espèces vivantes que l'on trouve le jardin. 

"Si on a un doute, on peut se connecter sur le site de notre observatoire par exemple et poster sa photo. Des spécialistes vous répondront pour vous donner le nom de l'espèce" explique Marianne Henon, en charge de la communication d'Indre Nature. 

L'idée est donc de faire un inventaire exhaustif des espèces vivantes, faune et flore, qui peuplent nos jardins : "Vous pouvez observer des mésanges, des pics, des insectes, des mammifères mais aussi des plantes..." détaille Marianne. 

Marianne Henon, chargée de communication de l'association Indre Nature

Il faut ensuite entrer nos observations sur les sites des associations qui lancent ces défis comme Indre Nature ou encore Nature 18.  Marianne insiste, ce travail est important : "Tout cela participe à un grand recensement communal puis départemental. Cela nous permet de voir quelles espèces sont présentes, quelles espèces sont absentes. Certains ont même découvert des espèces chez eux..."

La LPO invite à reconnaître les oiseaux printaniers

La LPO, la Ligue de Protection des Oiseaux, a elle aussi lancé son propre défi : "Confinés mais aux aguets". Dominique Noppe, membre de la LPO du Cher, explique : "Chaque jour, vous consacrez 10 minutes à l'observation des oiseaux du jardin. Pendant cette période de confinement, vous avez la possibilité d'apprendre les oiseaux, à les reconnaître, et puis si vous êtes en famille, ça apprendra aux enfants à identifier les oiseaux."

Les oiseaux que vous avez le plus de chances d'observer en cette période printanière ? "Les mésanges bleues et charbonnières, les verdiers, les chardonnerets. Les premières hirondelles commencent aussi à arriver", détaille Dominique Noppe qui explique aussi que cette période est particulièrement propice. "C'est le printemps, les oiseaux sont très actifs, ils chantent pour marquer leur territoire et attirer les femelles."

Ensuite, pour recenser un oiseau ou en savoir plus sur son espèce, rendez-vous sur le site dédié : oiseauxdesjardins.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu